Recherche tout champRecherche avancéeNouvelle recherche Page d'accueil  

Tout champ :
   

 

Titre :Un quadrille à la Préfecture
Compositeur(s) et-ou auteur(s) :Pierret, Paul ; Garnier, Léon ; Jost, Adolphe
Interprète(s) :Charlus [Defer, Louis-Napoléon]
Fichier audio :
Photo(s) :
PhotoPhoto
PhotoPhoto
Support d'enregistrement :Cylindre
Format :Standard (enregistrement acoustique)
Lieu d'enregistrement :Paris, France
Marque de fabrique, label :Pathé
Numéro de catalogue :2138
Numéro de matrice :2632
État :Exc
Vitesse (tours/minute) :162
Matériel employé au transfert :Archéophone, pointe Pathé sur Ortofon, Elberg MD12 : courbe flat
Date du transfert :31-03-2015
Commentaires :Texte du contenu ci-dessous.
Texte du contenu :Un quadrille à la préfecture

Création : Delmarre (1898 à l'Eldorado) - reprises : Denayran (1898), Bravo (1901), Baltus (1901), Charlus (1902), Dutreux (1903), Maréchal (1908), Grisard (1908), Darcelys (1932), Poulot (1933)

Paroles : Léon Garnier, Jost - Musique : Paul Pierret - Éditeur : Joubert

{Parlé :}
Au grand bal de la préfecture
J' dansais un quadrille très enlevé
Avec une charmante créature
Voici ce qui m'est arrivé :

- Vous acceptez un quadrille, mademoiselle ?
- Volontiers, monsieur
- En place pour le quadrille

{Parlé : Première figure !}

Mademoiselle, le quadrille commence
Ah, vrai, mon bonheur est immense
En avant, deux, faut traverser
Pristi ! Vous savez bien danser !
Son sourire était d' bon augure
J' vis avec un air satisfait
Vers la fin d' la première figure
Qu' la mienne lui revenait tout à fait

Ah, voilà ! Quand on est joli garçon
C'est pas comme quand on n' l'est pas

{Parlé : Deuxième figure !}

Très élégamment on s'élance
Tel un roseau qui se balance
Je m' tortille, j' fais du boniment
Elle me dit "Je vous trouve charmant"
- Tiens, vous boitez donc, ma chérie ?
Prenez ce bras que j'ose vous offrir
- Oh ! ce n'est rien qu'elle s'écrie
C'est mes oignons qui m' fait souffrir !

{Parlé : Troisième figure !}

Allons-y gaiement, ma cocotte !
Alors, on chahute, on tricote
Mais en route, comme nous trébuchons
Voilà qu'elle perd ses faux nichons
J' m'écrie "V'là vot' poitrine qui glisse !
Je perds la tête, j' suis éperdu !"
Elle me répond avec malice
"Y a bien autre chose que j'ai perdu"

{Parlé : Quatrième figure !}

J' lui dis pendant la pastourelle
"V'nez donc chez moi, ma tourterelle"
"J' dois vous dire, qu'elle soupire tout bas
J'ai trois gosses qui n'ont pas d' papa"
Je veux bien m' laisser conter fleurette
Mais comme les hommes sont qu' des fêtards
Si j' vous suis dans votre chambrette
Faudra reconnaître mes moutards

Ah non alors, mince de cale !

{Parlé : Cinquième figure !}

En écoutant ma colombine
Pensez si j' faisais une bobine
J' n'en pinçais plus pour cette gothon
"Balancez vos dames !" crie l' piston
Comme j'aime pas l' veau ni la blanquette
Oubliant mon serment verbal
J' balance cette grue sous une banquette
Et je m' cavale vivement du bal



Permalien : http://www.phonobase.org/10509.html

  Recherche tout champRecherche avancéeNouvelle recherche Page d'accueil