Recherche tout champRecherche avancéeNouvelle recherche Page d'accueil  

Tout champ :
   

 

Titre :La marche des vieux beaux
Compositeur(s) et-ou auteur(s) :Delormel, Lucien ; Poncin, Eugène ; Briollet, Paul ; Mortreuil, Félix
Interprète(s) :Gabin (Moncorgé, Ferdinand Joseph)
Fichier audio :Cliquez pour écouter
Photo(s) :
PhotoPhoto
PhotoPhoto
Photo
Support d'enregistrement :Cylindre
Format :Standard (enregistrement acoustique)
Lieu d'enregistrement :Paris, France
Numéro de catalogue :675
Date de l'enregistrement :1898_1899
Instruments :piano acc.
État :Exc
Vitesse (tours/minute) :140
Matériel employé au transfert :Archéophone, pointe Edison sur Ortofon, Elberg MD12 : courbe flat, passe-bas 6kHz
Date du transfert :15-02-2017
Texte du contenu :La marche des vieux beaux
Chansonnette créée par Polaire aux ambassadeurs
Paroles de Briollet et Mortreuil, musique de Del-Poncin

Chantée par Gabin

Sitôt que le printemps s'amène
Et fait renaître les bourgeons,
Sur le boul'vard de la Mad'leine
Les vieux beaux r'luqu'nt les cotillons
Ils veul'nt aimer chaque beauté
Croyant r'trouver un' nouvell' sève,
Mais hélas! ils n'ont que le rêve
Et jamais la réalité
Car ils manquent de solidité.

Bien culottés,
Bien cravattés
En pal'tot noisette ou mastic
Ils vont à p'tits pas
Comme les gagas,
Ça n'empêche pas qu'ils aient du chic.
Le dos voûté
L'air éreinté
Ils emboîtent comm' de vieux lapins
Les petits trottins
Minois mutins
Qui sortent de leurs magasins

Quand ils invitent une cocodette
En cabinet particulier,
Le vin leur tapant sur la tête
Ils ne tardent pas à roupiller.
La bell' leur barbotte leur pognon
Pendant qu'ils dorm'nt dans leur assiette
Ils s'éveill'nt n'ayant plus d'galette;
Il n'leur rest' qu'une indigestion
Et dans la poche un tir'bouchon !

Bien culottés,
Bien cravattés
En pal'tot noisette ou mastic
Ils vont à p'tits pas
Comme les gagas,
Ça n'empêche pas qu'ils aient du chic.
Le dos voûté
L'air éreinté
Ils emboîtent comm' de vieux lapins
Les petits trottins
Minois mutins
Qui sortent de leurs magasins

Le soir ils vont dans les coulisses
Rendr' visite aux dam's de ballet
Aux figurant's, aux p'tites actrices
Ils pinc'nt la taille et le mollet.
Pendant quatre heur's ils s'gèl'nt les pieds
Pour attendre une petit' choriste
Que leur soulèv' le machiniste
Ou que leur souffle le pompier
En les traitant d'vieux moutardier

Bien culottés,
Bien cravattés
En pal'tot noisette ou mastic
Ils vont à p'tits pas
Comme les gagas,
Ça n'empêche pas qu'ils aient du chic.
Le dos voûté
L'air éreinté
Ils emboîtent comm' de vieux lapins
Les petits trottins
Minois mutins
Qui sortent de leurs magasins

Dans le boudoir de nos mondaines
Au moyen de bijoux et d'fleurs,
Ils obtienn'nt des plus inhumaines
La grâce de quelques faveurs.
Ils pos'nt leurs gants sur le piano,
Retir'nt leur perruqu', leur flanelle
Puis dis'nt en battant d'la prunelle:
Pass'-moi l'élixir Godineau !
Mais on les appel' gros fourneaux !

Bien culottés,
Bien cravattés
En pal'tot noisette ou mastic
Ils vont à p'tits pas
Comme les gagas,
Ça n'empêche pas qu'ils aient du chic.
Le dos voûté
L'air éreinté
Ils emboîtent comm' de vieux lapins
Les petits trottins
Minois mutins
Qui sortent de leurs magasins


Permalien : http://www.phonobase.org/11029.html

  Recherche tout champRecherche avancéeNouvelle recherche Page d'accueil