Recherche tout champRecherche avancéeNouvelle recherche Page d'accueil  

Tout champ :
   

 

Titre :La gratification
Compositeur(s) et-ou auteur(s) :Briollet, Paul ; Delormel, Lucien ; Poupay, Alfred
Interprète(s) :Lejal, Victor
Genre :Café-concert
Fichier audio :
Support d'enregistrement :Cylindre
Format :Lioret n°4 (enregistrement acoustique)
Lieu d'enregistrement :Paris, France
Marque de fabrique, label :Lioret
Date de l'enregistrement :1899-1901
Instruments :orchestre acc.
Couleur de la pâte :Celluloïd blanc
État :tbon, crépite
Vitesse (tours/minute) :104
Matériel employé au transfert :Archéophone
Date du transfert :26-04-2006
Commentaires :Texte du contenu ci-dessous. Henri Lioret n'a jamais eu la maîtrise technique de son propre brevet consacré au moulage et à la duplication des cylindres, c'est pourquoi on ne trouve jamais deux exemplaires de la même session d'enregistrement chez Lioret. Voir à ce propos : Henri Chamoux, La diffusion de l’enregistrement sonore en France à la Belle Époque, 2015, pages 204 à 214 du pdf. Coll. Jalal Aro.
Texte du contenu :La gratification

Création : Victor Lejal (1898 à la Scala) - reprise : Charlus - Paroles
: Paul Briollet, A. Poupay - Musique : Paul Briollet, Del - Éditeur :
Aux Répertoires Réunis - Delormel et Cie, Paris (1898)


Mon patron, la veille des étrennes
Donnait un bal à grands fla-flas
Sa femme qu'est grosse comme une baleine
[...]our vient pour la mazurka
Comme je n' gagne que trente francs la s'maine
Et que j' voudrais m' faire augmenter
Je profite viv'ment de l'aubaine
Et j' dis en la faisant tourner :

{Refrain :}
Pour avoir du patron
Une gratification
Il faut qu' la patronne vous prenne à la bonne
Et près du mâle vous pistonne
Faut la complimenter
Lui plaire et la flatter
L' patron qu'est content d' vous voir si galant
Vous augmente au jour de l'an

Voyant qu' ses nichons dégringolent
Dans son corsage je les remets
Elle me dit : Monsieur Anatole
Que faites-vous là dans mon corset ?
J' lui réponds : Je fais mon ouvrage
Chez vous je suis premier vendeur
Et les soirs de grand déballage
J' rentre la cam'lote à l'intérieur

{au Refrain}

Le lend'main, dans la matinée
Je m' présente chez le patron
Avec la bouche enfarinée
Dans l'espoir d'une augmentation
Il me dit : J' sais c' qui vous amène
Ma femme m'en a touché deux mots
Comme c'est aujourd'hui les étrennes
J' m'en vais vous faire mon p'tit cadeau

{Refrain :}
Vous voulez, mon garçon
Une gratification
Mais j' vois qu' la patronne près d' moi vous pistonne
Et vous a trop à la bonne
Je passe pour un cornard
Fichez-moi l' camp dare-dare
Et j' vous gratifie, avant votre départ
D'un bon coup d' pied quelque part !



Permalien : http://www.phonobase.org/3439.html

  Recherche tout champRecherche avancéeNouvelle recherche Page d'accueil