Recherche tout champRecherche avancéeNouvelle recherche Page d'accueil  

Tout champ :
   

 

Titre :Le 113e de ligne - Le cent-treizième de ligne
Compositeur(s) et-ou auteur(s) :Bruant, Aristide
Interprète(s) :Buffalo
Fichier audio :
Support d'enregistrement :Cylindre
Format :Standard (enregistrement acoustique)
Lieu d'enregistrement :Paris, France
Marque de fabrique, label :Pathé
Numéro de catalogue :1524
Numéro de matrice :28014
Instruments :piano acc.
Couleur de la pâte :noir
État :Exc++
Vitesse (tours/minute) :160
Matériel employé au transfert :Archéophone, pointe 2 minutes sur Stanton, flat, Cedar X declick, decrackle
Date du transfert :27-11-2009
Commentaires :Texte du contenu ci-dessous.
Texte du contenu :Le 113e de ligne

Création : Aristide Bruant (1881)

Paroles et musique : Aristide Bruant - Éditeur : Bruant / Salabert


La partition :
---------------------
Au pays des anguilles,
Y avait z'­un régiment
Qui courtisait les filles
Avec acharnement,
Aussi tout's les cocottes
De la vill' de Melun,
En voyant nos capotes,
Chantaient, d'un air malin.

{Refrain, x2 :}
V'là l'cent treizièm' qui passe !
Bon Dieu ! quel régiment !
Faut qu'ça pète ou qu'ça casse
Quand il marche en avant !

Faut pas qu'ça vous étonne
Dans ce régiment-là
On cultive Bellone,
Vénus et caetera ;
On crois' la baïonnette
Avec agilité,
Aussi plus d'un' fillette
Chante à notre santé :

{au Refrain, x2}

Enfants, quand un' puissance
Voudra nous déranger,
En criant : Viv' la France !
Courons à l'étranger.
Souvent, pour la patrie,
On s'fait crever la peau,
Mais faut qu'tout l'mond' s'écrie,
En voyant notr' drapeau :

{au Refrain, x2}

À not' première bataille,
Trempés comm' des canards,
Nous bravions la mitraille
Comme de vieux lascars !...
En rentrant dans la ville,
Après l'baptèm' du feu,
Tous des gens d'Égreville
Disaient : Crénom de Dieu !...

{au Refrain, x2}

Le jour de la revue,
Près de Château-Landon,
Les femm's, en grand' tenue,
Étaient à leur balcon,
Dans cette armé' française
Remarquant nos soldats,
Elles se pâmaient d'aise
En murmurant tout bas :

{au Refrain, x2}

Adieu fusil, gamelle,
Nous allons au dépôt
Rendre notre vaisselle,
C'n'est vraiment pas trop tôt !
Adieu la vieill' capote,
Tout à l'heure, à Melun,
Nous r'prendrons not' culotte
En chantant ce refrain :

{au Refrain, x2}



Permalien : http://www.phonobase.org/4451.html

  Recherche tout champRecherche avancéeNouvelle recherche Page d'accueil