Recherche tout champRecherche avancéeNouvelle recherche Page d'accueil  

Tout champ :
   

 

Titre :Les grandes manœuvres, scènes de la vie militaire
Compositeur(s) et-ou auteur(s) :Bruant, Aristide
Interprète(s) :Bruant, Aristide
Fichier audio :
Photo(s) :Photo
Support d'enregistrement :Disque
Format :29 cm saphir etched (enregistrement acoustique)
Lieu d'enregistrement :Paris, France
Marque de fabrique, label :Pathé
Numéro de double-face :3369
Numéro de catalogue :428
Numéro de matrice :79073-RA
État :Exc++
Vitesse (tours/minute) :90
Matériel employé au transfert :Garrard 401, SME 3012, pointe 5,0ET sur Stanton, Elberg MD12 : courbe flat, passe-bas 5kHz, Cedar X declick, decrackle, dehiss
Date du transfert :12-01-2014
Commentaires :Texte du contenu ci-dessous.
Texte du contenu :Les grandes manoeuvres

Création : Aristide Bruant (1883) - reprises : Charlus (1903), Paul Lack (1909) - Éditeur : Aristide Bruant (1883)


Quand on fait vingt-huit jours
On s' lève au son des tambours
On entend dans l' vallon
L'appel joyeux du clairon

Soldat, lève-toi, soldat, lève-toi
Soldat, lève-toi bien vite
Soldat, lève-toi, soldat, lève-toi
Soldat, lève-toi, soldat

À la soupe on appelle
Apporte ta gamelle
Qu'est-c' que c'est, qu'est-c' qu'y a ?
C' matin, c'est du rata

Allons, dépêchons
Soldats, cavalons
Mettons les bouchées double
Faut pas badiner
Faut pas rigoler
Bientôt on va rapp'ler

Serrez toutes les gamelles, éteignez les fourneaux
Vite, l'arme à la bretelle avec le sac au dos
Entendez-vous là-bas le r'frain du régiment
Il faut partir de suite au point de ralliement

L'appel :
Mateloup ? - Présent
Serpillon ? - 'sent
Bauvin ? - Présent
Dumanet ? - Présent
Taupin ? - Présent
Balaud ? - Présent

Le sergent, en grognant
Rend l'appel au commandant
Tous présents, pas d'absent
L' commandant crie : En avant !

Deux canards déployant leurs ailes
Coincoincoin
Disaient à leurs canes fidèles
Coincoincoin
Ils disaient coincoincoin
Ils chantaient coincoincoin
Quand donc finiront nos tourments ?
Coin coin coin coin...

Meunier, tu dors, ton moulin va trop vite
Meunier, tu dors, ton moulin va trop fort
Ton moulin, ton moulin va trop vite
Ton moulin, ton moulin va trop fort
Ton moulin, ton moulin va trop vite
Ton moulin, ton moulin va trop fort

Mais le bon meunier ne répondait pas
Pour une bonne raison, c'est qu'il n'y était guère
Mais le bon meunier ne répondait pas
Pour une bonne raison, c'est qu'il n'y était pas

Mais corbleu !
C'est l' grand jeu
Entendez-vous les coups d' feu ?
Nom de nom !
Là qu'est bon
Faut s' donner un coup d' torchon

Y a la goutte à boire là-haut
Y a la goutte à boire
Y a la goutte à boire là-haut
Y a la goutte à boire
En avant, marchons, tapons des talons
Escaladons la côte
Vas-y, fends l'air de tonnerre de Dieu !
Faut monter comme les autres
Y a la goutte à boire là-haut
Y a la goutte à boire

Vive le canon, vive le feu, vive la poudre
Au son du clairon, allons enfants, marchons d'aplomb
En avant, partons, courons, volons comme la foudre
Sus à l'ennemi, vite la baïonnette au canon

Au drapeau, ça va mal
Nom d'un chien, v'là l' général
Marchons pour défiler
Car la r'vue va commencer

Allons, enfants, crions : Vive la France !
On nous attend
Rentrons gaîment
Partons, le cœur content
Adieu, le régiment
Mais quand une puissance
Menacera la France
Vite au combat
Tout le monde est soldat



Permalien : http://www.phonobase.org/9678.html

  Recherche tout champRecherche avancéeNouvelle recherche Page d'accueil