Recherche avancéeRecherche tout champNouvelle recherche Page d'accueil  

   
Titre :
Compositeur(s) et-ou auteur(s) :
Interprète(s) :
Qualité(s) ou établissement d'exercice :
Année d'enregistrement :
Instruments :
Marque de fabrique, label :
Format :
   

Un seul résultat trouvé

Titre :J'suis terrible en amour
Compositeur(s) et-ou auteur(s) :Piccolini, Henri ; Grimaldi, Albert ; Bouchaud, E.
Interprète(s) :Polaire [Émilie Marie Bouchaud]
Fichier audio :Cliquez pour écouter
Photo(s) :
PhotoPhoto
Support d'enregistrement :Disque
Format :23,7 cm aiguille (enregistrement acoustique)
Lieu d'enregistrement :Paris, France
Marque de fabrique, label :L'Omnium
Numéro de catalogue :70
Date de l'enregistrement :1903 c.
Instruments :piano acc.
État :Exc+
Vitesse (tours/minute) :85,3
Matériel employé au transfert :Garrard 401, SME 3012, pointe 2,0C sur Shure M44, Elberg MD12 : courbe HMV, passe-bas 4,5kHz
Date du transfert :23-01-2016
Commentaires :Coquille sur l'étiquette : on lit Grimardi pour Grimaldi. Partition au dépôt légal en 1899. Parmi les auteurs, on lit sur la partition : Paroles de E. Bouchaud. S'agit-il de Polaire elle-même (Émilie Bouchaud), ou bien d'Edmond Bouchaud, son frère, connu sous le nom de Dufleuve ?
Texte du contenu :J'suis terrible en amour,
Créée et chantée par Mademoiselle Polaire

J'arrive de Cythère
Du pays des amours
C'est celui que j'préfère
Puisqu'il m'a donné le jour
J'adore les caresses
Les soupirs les frissons
Les baisers les folles ivresses
Et la peau d'Cupidon

Je tourne la tête aux vieux,
J'rends tous les jeunes amoureux,
Pour bien qu'ils se consument,
Gentiment j'les allume,
Qu'ils soient jeunes ou vigoureux,
Moi je les rends tous gâteux,
L'matin, le soir, la nuit comme le jour,
J'suis terrible en amour !

Pas un homme sur la terre
N'résiste à mon genre de sport,
Ils ont beau dire, beau faire
En amour je tiens l'record !
J'commence par une caresse,
J'leur pass' la main dans les ch'veux,
J'les fais tourner comme des girouettes,
Et ils n'y voient qu'du bleu !

Je tourne la tête aux vieux,
J'rends tous les jeunes amoureux,
Pour bien qu'ils se consument,
Gentiment j'les allume !
Qu'ils soient jeunes ou vigoureux,
Moi je les rends tous gâteux,
L'matin, la nuit, le soir comme le jour,
J'suis terrible en amour !

Mais vous n'allez pas rire,
J'ai trouvé d'puis quelqu'temps,
Mon maître je dois l'dire,
Un homme vraiment épatant !
Il sait si bien s'y prendre,
Oui c'est le premier ma foi,
Qui a vraiment su me comprendre,
Il est plus fort que moi !

Lorsque nous rentrons chez nous,
Me prenant sur ses genoux,
Il m'dit j'veux faire risette,
Viens ma p'tite allumette !
Il m'fait tourner sur un doigt,
C'est mon empereur c'est mon roi,
Puis il m'embrasse partout, partout !
Trou la la laïtou !

- - -

Ci-dessous le texte de la partition, qui existe en deux versions, transmises ensemble au dépôt légal en 1899, avec pour chacune des différences notables de texte : la première en grand format (J'suis terrible en amour) et l'autre en petit (Je suis terrible en amour).

- - -

[partition grand format]

J'suis terrible en amour
Paroles de E. Bouchaud, musique de Piccolini-Grimaldi
Paris, A. Grimaldi, editeur, 43 bd. de Strasbourg.

J'arrive de Cythère
Du pays des amours
C'est celui que j'préfère
Puisqu'il m'a donné le jour
J'adore les caresses
Les soupirs les frissons
Les baisers les folles ivresses
J'suis mamzell'Cupidon

Refrain :
Je tourne la tête aux vieux
J'rends tous les jeunes amoureux
Pour bien qu'ils se consument
Toujours je les allume
Qu'ils soient jeunes ou vigoureux
Moi je les rends tous gâteux
L'matin, le soir, la nuit comme le jour
J'suis terrible en amour !

Couplets non visés

2
Pas un homme sur la terre
N'résiste à mon genre de sport,
Ils ont beau dire, beau faire
En amour je tiens l'record
J'commence par une risette,
J'leur pass' la main dans les ch'veux
J'les fais tourner comme des girouettes
Et ils n'y voient qu'du bleu !

3
C'est très curieux en somme
Hier j'reçois à midi
Un très joli jeune homme
Qui s'tenait droit comme un I.
Nous avons fait causette
Une heure à pein' c'est bien peu,
Il est r'parti baissant la tête,
Et l'corps plié en deux.

4
Pourtant n'allez pas rire
J'ai trouvé depuis quelqu'temps
Mon maître je dois l'dire
Un homme vraiment épatant
Il sait si bien s'y prendre
Oui c'est le premier ma foi
Qui a vraiment su me comprendre
Il est plus fort que moi

Dernier refrain :
Il n'est ni jeune ni vieux
Mais toujours très amoureux
Ensemble on se consume
Il allum' comme j'allume
Nous nous somm's compris tous deux
C'est toujours de mieux en mieux
L'matin, l'soir la nuit comme le jour
Nous n'pensons qu'aux amours

- - -

[partition petit format]

Je suis terrible en amour
Paroles de E. Bouchaud, musique de Piccolini et Grimaldi
Paris, A. Grimaldi, editeur, 43 bd. de Strasbourg.

J'arrive de Cythère
Du pays des amours
C'est celui que j'préfère
Puisqu'il m'a donné le jour
C'est l'pays des caresses
Des soupirs des frissons
Des baisers des folles ivresses
Où règne Cupidon

Refrain :
Je tourne la tête aux vieux
J'rends tous les jeunes amoureux
Tous pour moi se consument
Toujours toujours j'allume !
Grâce aux flamm's que jettent mes yeux,
À mes p'tits airs malicieux
L'matin, le soir, la nuit comme le jour
J'suis terrible en amour !

2
L'autre jour, un jeune homme
Me dit : Mamzelle, avec vous
J'voudrais croquer la pomme,
Je vous aime comme un fou !
Alors, d'un ton sévère,
J'répondis : Turlututu;
Comm'ma mèr', j'veux rester rosière
Je garde ma vertu

3
Dans un' boîte à musique,
J'ai rencontré l'autre jour
Un énorme critique
Qui me dit : Mon p'tit amour,
Je cherche une maîtresse
Veux-tu d'moi mon p'tit rat ?
J'répondis à ce gros plein d'graisse
Tu m'embêt's, t'es trop gras !

4
Pourtant n'allez pas rire,
J'vais m'marier dans quelque temps,
J'ai trouvé, je dois l'dire,
Un petit mari charmant,
Il a bien su me comprendre, Oui c'est le premier ma foi
Que je trouve si doux, si tendre,
Plein d'gentillesse pour moi

Dernier refrain :
Il n'est ni jeune, ni vieux,
Ses yeux sont très amoureux
Mon p'tit coeur se consume
Pendant que le sien s'allume.
Nous nous somm's compris tous deux
Nous nous aimons d'mieux en mieux
Le matin, le soit, la nuit, le jour;
Nopus parlons d'nos amours !


Montrer les autres transferts audio du même document, ou montrer la face associée

Permalien : http://www.phonobase.org/10898.html

  Recherche avancéeRecherche tout champNouvelle recherche Page d'accueil