Recherche avancéeRecherche tout champNouvelle recherche Page d'accueil  

   
Titre :
Compositeur(s) et-ou auteur(s) :
Interprète(s) :
Qualité(s) ou établissement d'exercice :
Année d'enregistrement :
Instruments :
Marque de fabrique, label :
Format :
   
Retour au tableau des résultats

317 résultats trouvés

Précédent 1 51 101 151 201 251 301 317 Suite droite

 
Titre :Le corbeau et le renard
Compositeur(s) et-ou auteur(s) :La Fontaine
Interprète(s) :Coquelin aîné
Fichier audio :Cliquez pour écouter
Photo(s) :
PhotoPhoto
Support d'enregistrement :Disque
Format :25 cm aiguille (enregistrement acoustique)
Lieu d'enregistrement :Paris, France
Marque de fabrique, label :Zonophone light blue label
Numéro de catalogue :x-2003-2
Date de l'enregistrement :1902—sept.—dec.
Instruments :monologue
État :Exc++
Vitesse (tours/minute) :84,6
Matériel employé au transfert :Garrard 401, SME 3012, pointe 3,3ET sur Stanton, Elberg MD12 : courbe RIAA, Cedar X declick, decrackle, dehiss
Date du transfert :10-02-2012
Commentaires :Le Corbeau et le renard, raconté par un Anglais.
Texte du contenu :Le corbeau et le renard
Fable, dite par Monsieur Coquelin.

Un jour, Monsieur le Corbeau
Il était assis dessus un arbre en l'air
Et il tenait dans son bouche
Un morceau de fromage de Chester
Monsieur le renard par le sentement
You know, il était appelé
Et il tenait dans son bouche une petite parlemente.
Il vient et il disait au corbeau :
"Oh oh ! Bonjour Monsieur le corbeau
Comment se portez-vous soi-même ce soir ?
Je suis très content de vous voir !"

Le corbeau il dit rien du tout
Mais le renard il dit encore au corbeau :
"Oh oh ! Monsieur le corbeau
Si vous chantez comme votre ploumes
Vous êtes le Wellington des aubergistes des forêts."
Le corbeau il fut très content
Et pour montrer son chanson
Il ouvrit son bouche, et le fromage il tombait avec
Le renard il prend le fromage. Il le mange
Et il disait au corbeau :
"Oh oh ! Monsieur le corbeau,
Apprenez que le flatteur
Il mangerait toujours du fromage."
Le corbeau devient rouge comme un coq.
Il jura sacristi ! mille diables ! c'est terrible !
Que toujours il mangerait du fromage.
Mais il jura cette chose une petite peu trop tard.
Moralité : quand vous mangez du fromage
Il ne faut jamais ouvrir le bouche.

Benoît Constant Coquelin, dit Coquelin aîné, acteur français (1841-1909)
Enregistré ici en 1902.

Aucun autre transfert audio du même document, aucune face associée

Permalien : http://www.phonobase.org/7889.html

  Recherche avancéeRecherche tout champNouvelle recherche Page d'accueil