Recherche avancéeRecherche tout champNouvelle recherche Page d'accueil  

   
Titre :
Compositeur(s) et-ou auteur(s) :
Interprète(s) :
Qualité(s) ou établissement d'exercice :
Année d'enregistrement :
Instruments :
Marque de fabrique, label :
Format :
   
Retour au tableau des résultats

28 résultats trouvés

Précédent 1 26 28 Suite droite

 
Titre :Faust ; trio final : anges purs
Compositeur(s) et-ou auteur(s) :Gounod, Charles (1818-1893)
Interprète(s) :Tanésy, Léonie ; Chambon, Marius ; Minvielle
Fichier audio :Cliquez pour écouter
Support d'enregistrement :Cylindre
Format :Inter (enregistrement acoustique)
Lieu d'enregistrement :Paris, France
Marque de fabrique, label :Dutreih
Numéro de catalogue :150699
Numéro de matrice :13503
Date de l'enregistrement :1905
Couleur de la pâte :noir
État :TB
Vitesse (tours/minute) :144
Matériel employé au transfert :Archéophone
Date du transfert :06-06-2000
Texte du contenu :Scène de la prison

FAUST, MÉPHISTOPHÉLÈS, MARGUERITE



FAUST (à Méphistophélès)

Va t-en !

MÉPHISTOPHÉLÈS

Le jour va luire ; on dresse l'échafaud,
Décide sans retard Marguerite à te suivre
Le geôlier dort, voici les clefs
Il faut que ta main d'homme la délivre.

FAUST

Laisse-nous !

MÉPHISTOPHÉLÈS

Hâte-toi ! Moi, je veille au-dehors !

FAUST

Mon coeur est pénétré d'épouvante !
O torture !
O source de regrets de d'éternels remords !
C'est elle, la voici, la douce créature,
Jetée au fond d'une prison
Comme une vile criminelle !
Le désespoir égara sa raison !
Son pauvre enfant, ô Dieu !
Son pauvre enfant tué, tué par elle !
Marguerite ! Marguerite !

MARGUERITE (se réveille)

Ah ! c'est la voix du bien aimé !
À son appel, mon coeur s'est ranimé !

FAUST

Marguerite !

MARGUERITE

Au milieu de vos éclats de rire,
Démons qui m'entourez, j'ai reconnu sa voix !
Sa main, sa douce main m'attire !
Je suis libre ! il est là !
Je l'entends, je le vois !
Oui, c'est toi, je t'aime,
Oui, c'est toi, je t'aime,
Les fers, la mort même ne me fond plus peur !
Tu m'as retrouvée...
Ma voilà sauvée...
C'est toi, je suis sur ton coeur !

FAUST

Oui, c'est moi, je t'aime,
Oui, c'est moi, je t'aime,
Malgré l'effort même
Du démon moqueur,
Je t'ai retrouvée...
Te voilà sauvée,
C'est moi, viens, viens sur mon coeur !

(Il essaie de l'emmener, elle se retire des ses bras)

MARGUERITE (ses pensées vagabondent)

Attends !
Voici la rue
Où tu m'as vue
Pour la première fois,
Où votre main osa presque
effleurer mes doigts.
« Ne permettez-vous pas, ma belle demoiselle,
Qu'on vous offre le bras pour faire le chemin ? »
« Non monsieur,
Je ne suis demoiselle ni belle, demoiselle ni belle,
Et je n'ai pas besoin qu'on me donne la main ».

FAUST

Oui mon coeur se souvient...
Mais suis-moi, l'heure passe...

MARGUERITE

Et voici le jardin charmant,
Parfumé de myrte et de rose,
Où chaque soir discrètement
Tu pénétrais à la nuit close...

FAUST

Viens, viens, Marguerite.

MARGUERITE

Non !

FAUST

Viens, viens, fuyons !

MARGUERITE

Non ! non ! reste encore.

FAUST

O ciel ! Elle ne m'entend pas !

MÉPHISTOPHÉLÈS

Alerte !... ou vous êtes perdus !
Si vous tardez encor, je ne m'en mêle plus !

MARGUERITE

Le démon... le démon ! le vois-tu ? là dans l'ombre...
Fixant sur nous son oeil de feu ?
Que nous veut-il ? chasse-le du Saint-Lieu !

MÉPHISTOPHÉLÈS

Quittons ce lieu sombre, le jour est levé ;
De leur pied sonore
J'entends nos chevaux frapper le pavé,
Viens, sauvons-la !
Peut-être, il en est temps encore !

MARGUERITE

Mon Dieu, protégez-moi !

FAUST

Viens !

MARGUERITE

Mon Dieu, je vous implore !

FAUST

Fuyons ! Peut-être, il en est temps encore !

MARGUERITE

Anges purs, anges radieux
Portez mon âme au sein des cieux !
Dieu juste, à toi je m'abandonne !
Dieu bon, je suis à toi, pardonne !
Anges purs, anges radieux,
Portez mon âme au sein des cieux !...

FAUST

Viens, suis-moi, je le veux !

MARGUERITE

Anges pur, anges radieux,
Portez mon âme au sein des cieux !

MÉPHISTOPHÉLÈS

Hâtons-nous !

MARGUERITE

Dieu juste, à toi je m'abandonne !

FAUST

Viens ! suis-moi !... je le veux !
Viens, viens ! quittons ces lieux
Déjà le jour envahit les cieux !
Viens ! viens ! c'est moi
C'est moi que te l'ordonne !
Viens ! viens !quittons ces lieux !
Déjà le jour envahit les cieux !

MÉPHISTOPHÉLÈS

L'heure sonne !
Déjà le jour envahit, envahit les cieux !
Hâtons-nous, hâtons-nous de quitter ces lieux,
Déjà le jour envahit les cieux !
Suis nos pas...
Viens, ou je t'abandonne !
Hâtons-nous, hâtons-nous de quitter ces lieux !
Déjà le jour envahit les cieux !

FAUST

Marguerite !...

MARGUERITE

Pourquoi ce regard menaçant ?
Pourquoi ces mains rouges de sang ?
Va ! tu me fais horreur !

FAUST

Ah !

MÉPHISTOPHÉLÈS

Jugée !

Aucun autre transfert audio du même document, aucune face associée

Permalien : http://www.phonobase.org/820.html

  Recherche avancéeRecherche tout champNouvelle recherche Page d'accueil