Recherche avancéeRecherche tout champNouvelle recherche Page d'accueil  

   
Titre :
Compositeur(s) et-ou auteur(s) :
Interprète(s) :
Qualité(s) ou établissement d'exercice :
Année d'enregistrement :
Instruments :
Marque de fabrique, label :
Format :
   
Retour au tableau des résultats

10 résultats trouvés

Précédent 1 3 10 Suite droite

 
Titre :Ballade pour les pauvres petits Pierrots – Achetez mes belles violettes
Compositeur(s) et-ou auteur(s) :Richepin, Jean
Interprète(s) :Després, Suzanne
Fichier audio :Cliquez pour écouter
Support d'enregistrement :Disque
Format :29 cm saphir (enregistrement acoustique)
Marque de fabrique, label :Pathé
Numéro de catalogue :3315
Numéro de matrice :19411BCE
Instruments :déclamation
État :Exc, faible
Vitesse (tours/minute) :92
Matériel employé au transfert :Numark TT500USB, pointe 2,7ET sur Shure, Elberg MD12 : courbe flat, Cedar X, declick, decrackle, dehiss
Date du transfert :07-03-2021
Texte du contenu :Ballade pour les pauvres petits pierrots

La neige tient, décidément.
À peine le soleil s’allume
Vers midi, dans le firmament
Couleur de suie et de bitume.
On fait bien du feu ; mais ça fume !
Les glaçons brouillent les carreaux.
Quel temps, ce froid dans cette brume,
Pour les pauvres petits pierrots !

Quand on va dehors un moment
À travers l’onglée et le rhume,
On en voit tomber lourdement,
Comme un caillou dans de l’écume,
Sur la neige qui les inhume.
Sa blancheur les rend tout noirauds.
L’hiver dans la mort se résume
Pour les pauvres petits pierrots.


Dans les mansardes mêmement
Il en est d’autres que consume
L’ogre, de chair fraîche gourmand.
Des bébés, que l’on a coutume
D’emmaillotter en blanc costume,
Gèlent tous nus sous des sarraux.
Leurs mères sont dans l’amertume
Pour les pauvres petits pîerrots.
envoi

Prince, tu te sers, je présume,
D’édredons. Fais-y des accrocs
Et tires-en un peu de plume
Pour les pauvres petits pierrots.

Jean Richepin, la chanson des gueux, 1881

- - -

Achetez mes belles violettes

Adieu, mars ! Déjà l’on peut voir
Le soleil dorer le trottoir ;
Avril sourit dans les toilettes,
Et sur le devant des cafés
Les messieurs fument, décoiffés.
— Achetez mes belles violettes !

Le pierrot flâneur et bavard
Dit que le long du boulevard
Les arbres ne sont plus squelettes.
La feuille pousse, je l’entends.
La poussière sent le printemps.
— Achetez mes belles violettes !


Les amoureux cherchent un nid.
Les femmes, boursicot garni,
Vont aux printanières emplettes.
Tout le monde sans y penser
A bien deux sous à dépenser.
— Achetez mes belles violettes !

Fleurissez-vous, les beaux messieurs !
Mes bouquets sont couleur des cieux.
Mesdames, levez vos voilettes.
Fleurez-moi ça, comme c’est doux !
Fleurez-moi ça, fleurissez-vous.
— Achetez mes belles violettes !

Jean Richepin, la chanson des gueux, 1881


Montrer l'autre transfert audio du même document, ou montrer la face associée

Permalien : http://www.phonobase.org/13165.html

  Recherche avancéeRecherche tout champNouvelle recherche Page d'accueil