Recherche avancéeRecherche tout champNouvelle recherche Page d'accueil  

   
Titre :
Compositeur(s) et-ou auteur(s) :
Interprète(s) :
Qualité(s) ou établissement d'exercice :
Année d'enregistrement :
Instruments :
Marque de fabrique, label :
Format :
   
Retour au tableau des résultats

8 résultats trouvés

Précédent 1 3 8 Suite droite

 
Titre :Les amis de Monsieur
Compositeur(s) et-ou auteur(s) :Fragson, Harry ; Delormel, Lucien ; Héros, Eugène ; Cellarius, Albert
Interprète(s) :Fragson, Harry
Fichier audio :
Support d'enregistrement :Cylindre
Format :Standard (enregistrement acoustique)
Lieu d'enregistrement :Paris, France
Marque de fabrique, label :Pathé
Numéro de catalogue :3206
Couleur de la pâte :noir, impr. Sur piste
État :Exc, moisi au début
Vitesse (tours/minute) :160
Matériel employé au transfert :Archéophone, pointe Edison sur Ortofon
Date du transfert :08-06-2003
Commentaires :Texte du contenu ci-dessous.
Texte du contenu :Les amis de monsieur

Création : Fragson (1897) - Paroles : Eugène Héros, Albert Cellarius - Musique : Harry Fragson - Éditeur : Au répertoire moderne / Salabert (1897)


Fragson :

Bien qu'il possède une femme charmante
L'ami Durand est un coureur
V'là-t-y pas qu'il remarque sa servante
Et qu'il la reluque en amateur
Il lui murmure : "Dites donc, ma fille
Entre nous, vous êtes fort gentille
Et votre personne, crénom d'un chien
Au naturel doit être très bien
- Oh ! Monsieur, reprend la p'tite bonne
C'que vous m'dites n'a rien qui m'étonne
Car, fit-elle d'un air étourdi
Tous les amis d'Monsieur m'l'ont déjà dit

Au rendez-vous, elle fut fidèle
Mais comme elle hésitait un peu
Durand s'excitant de plus belle
Avait la tête et le cœur en feu
Voyant qu'elle retirait sa ch'mise
En dev'nant rouge comme une cerise
Il s'écria tout folichon :
Ah ! j'ai jamais vu d' si beaux nichons
- Oh ! Monsieur, reprend la p'tite bonne
C'que vous m'dites n'a rien qui m'étonne
J' comprends qu'vous soyez ébahi, dame !
Tous les amis d'Monsieur m'l'ont déjà dit

Comme Durand a d'la galette
Et qu'il n'est pas vilain garçon
Elle n'fit pas longtemps la coquette
Et céda sans faire de façon
Ici des points : … pour la censure
Puis il s'écria : Ah! j't'assure
J'te trouve exquise, c'est merveilleux
Ma femme n'est rien, tu t'y prends mieux !
- Oh ! Monsieur, reprit la p'tite bonne
C'que vous m'dites n'a rien qui m'étonne
Que j'm'y prends mieux qu'Madame, pardi !
Tous les amis d'Monsieur m'l'ont déjà dit.

-----------------

Charlus :


Bien qu'il possède une femme charmante
L'ami Durand est un coureur
V'là-t-y pas qu'il remarque sa servante
Et qu'il la reluque en amateur
Il lui murmure : "Dites donc, ma fille
Entre nous, vous êtes fort gentille
Et votre personne, crénom d'un chien
Dans l'costume d'Eve doit être très bien
- Ah ! Monsieur, reprend la p'tite bonne
C'que vous m'dites n'a rien qui m'étonne
Car, fit-elle d'un air étourdi
Tous les amis d'Monsieur m'l'ont déjà dit

Durand, de plus en plus, s'emballe
A la petite bonne, il fait la cour
Et, pour décrocher la timbale
Il lui jure toute une vie d'amour :
- Voyons, n'fais pas la dégoûtée
Au contraire, tu devrais être flattée
Dans ta chambre, je monterai sans bruit
Laisse donc ta porte ouverte cette nuit
- Ah ! Monsieur, répond la p'tite bonne
C'que vous m'dites n'a rien qui m'étonne
Paraît que j'possède un bon lit
Tous les amis d'Monsieur m'l'ont déjà dit

Au rendez-vous, elle fut fidèle
Mais comme elle hésitait un peu
Durand s'échauffant de plus belle
Avait la tête et le cœur en feu
Ici des points : … pour la censure
Puis il s'écria : Je t'assure
J'te trouve exquise, c'est merveilleux
Ma femme… ah! tu t'y prends mieux !
- Ah ! Monsieur, reprit la p'tite bonne
C'que vous m'dites n'a rien qui m'étonne
Que j'm'y prends mieux qu'Madame, pardi !
Tous les amis d'Monsieur m'l'ont déjà dit.


-----------
Victor Lejal :

Bien qu'il possède une femme charmante
L'ami Durand est un coureur
V'là-t-y pas qu'il remarque sa servante
Et qu'il la reluque en amateur
Il lui murmure : "Dites donc, ma fille
Entre nous, vous êtes fort gentille
Et votre personne, crénom d'un chien
Au naturel doit être très bien
- Oh ! Monsieur, reprend la p'tite bonne
C'que vous m'dites n'a rien qui m'étonne
Car, fit-elle d'un air étourdi
Tous les amis d'Monsieur m'l'ont déjà dit

Durand, de plus en plus, s'emballe
A la petite bonne, il fait la cour
Et, pour décrocher la timbale
Il lui jure toute une vie d'amour :
- Voyons, n'fais pas la dégoûtée
Au contraire, tu devrais être flattée
Dans ta chambre, je monterai sans bruit
Laisse donc la porte ouverte cette nuit
- Oh ! Monsieur, répond la p'tite bonne
C'que vous m'dites n'a rien qui m'étonne
Paraît que j'possède un bon lit
Tous les amis d'Monsieur m'l'ont déjà dit

Au rendez-vous, elle fut fidèle
Mais comme elle hésitait un peu
Durand s'excitant de plus belle
Avait la tête et l'cœur en feu
Voyant qu'elle retirait sa ch'mise
En d'venant rouge comme une cerise
Il s'écria tout folichon :
J'n'ai jamais vu d' si beaux nichons !
- Oh ! Monsieur, reprend la p'tite bonne
C'que vous m'dites n'a rien qui m'étonne
J'comprends qu'vous soyez ébahi
Tous les amis d'Monsieur m'l'ont déjà dit

Comme Durand a d'la galette
Et qu'il n'est pas vilain garçon
Elle n'fit pas longtemps la coquette
Et céda sans faire de façon
Ici des points : … pour la censure
Puis il s'écria : Je t'assure
J'te trouve exquise, c'est merveilleux
Et qu'ma femme tu t'y prends mieux !
- Oh ! Monsieur, reprend la p'tite bonne
C'que vous m'dites n'a rien qui m'étonne
Que j'm'y prends mieux qu'Madame, pardi !
Tous les amis d'Monsieur m'l'ont déjà dit


Aucun autre transfert audio du même document, aucune face associée

Permalien : http://www.phonobase.org/2584.html

  Recherche avancéeRecherche tout champNouvelle recherche Page d'accueil