Recherche avancéeRecherche tout champNouvelle recherche Page d'accueil  

   
Titre :
Compositeur(s) et-ou auteur(s) :
Interprète(s) :
Qualité(s) ou établissement d'exercice :
Année d'enregistrement :
Instruments :
Marque de fabrique, label :
Format :
   
Retour au tableau des résultats

31 résultats trouvés

Précédent 1 12 31 Suite droite

 
Titre :Le pain du coeur
Compositeur(s) et-ou auteur(s) :Amelet ; Doubis, Pierre
Interprète(s) :Charlus [Defer, Louis-Napoléon]
Fichier audio :
Photo(s) :Photo
Support d'enregistrement :Disque
Format :29 cm saphir etched (enregistrement acoustique)
Lieu d'enregistrement :Paris, France
Marque de fabrique, label :Pathé
Numéro de double-face :2737
Numéro de catalogue :162
Numéro de matrice :75440-RA
Instruments :monologue
État :Exc++
Vitesse (tours/minute) :87
Matériel employé au transfert :Numark TT500USB, pointe 1,7ET sur Shure M44G, Elberg MD12 : courbe flat, Cedar X, declick, decrackle, dehiss
Date du transfert :29-03-2022
Commentaires :Texte du contenu ci-dessous. Le pain du coeur : le baiser amoureux
Texte du contenu :Le pain du coeur

Création : Danvers au Concert Mayol (Le pain du cœur ou Tartine de baisers) - reprises : Amelet, Charlus

Paroles : Amelet - Musique : P. Doubis - Éditeur : Amelet - Paris (ca 1910)


Un jeune savant vient, paraît-il, de fonder une ligue pour la suppression du baiser. Ce savant prétend que, lorsqu'une bouche gloutonne se met en contact avec les lèvres d'une autre personne, l'aspiration introduit dans notre corps des millions d' microbes qui nous rongent jusqu'à la mort et, petit à petit, il veut arriver à supprimer l'usage de s'embrasser. En attendant, il vient d'inventer le filtre-baiser, petit appareil de la forme d'une raquette coquette dont le cadre garni de p'luches sera tendu de peau d' baudruche. Quand on voudra s'embrasser, on prendra l'appareil par le manche et, pour éviter que les lèvres se touchent, on l'interpos'ra entre les deux bouches. Comme ça, les microbes seront arrêtés et les langues ne pourront plus se livrer à d'excessives privautés. Ta bouche, bébé ! Si cet isolateur devient à la mode chez nous, je suis certain, mesdames, que vous n' tard'rez pas à y faire un trou. Quant à supprimer le baiser, pfft, il est midi sonné.
Le baiser est indispensable à l'amour et l'amour, c'est la vie. Il nous réconforte par sa douce chaleur, il nous donne ce dont nous avons le plus besoin : la santé et la vigueur. Le baiser, c'est le pain du cœur. Pour les unes, c'est du pain long, pour les autres du pain fendu, y en a qui mangent leur pain sec mais la plus grande partie préfère quelque chose avec. Les baisers sont plus nombreux que les étoiles du paradis.
Il y a le baiser qui fait plaisir, le baiser qui fait mourir, il y a le baiser qui grise, le baiser sur la frise qui effleure comme un rayon d' soleil les lèvres vermeilles, y a le baiser polisson, le baiser dans l' rond... dans l' rond que l'on trace sur le papier au bas d'une lettre enflammée, il y a le baiser qui attache, le baiser qui tache autrement dit le baiser en ventouse très dangereux pour l'épouse dont le mari est d'humeur jalouse surtout quand l'amant sur la poitrine le pose maladroit'ment. Il est moins scabreux de le poser dans un endroit où le mari ne met jamais les yeux. Il y a le baiser prudent qui va aux renseign'ments : sur une jolie bouche, l'homme le pose avec précaution comme un point d'interrogation. De la façon dont on répond au premier étage, il est renseigné si l' rez-d'-chaussée est à louer. Il y a le baiser filou, le baiser fou mais le plus doux est le baiser un peu partout, baiser voyageur, explorateur, il traverse les plus pittoresques contrées, descend les côtes puis les plaines, franchit les vallées, passe par les plus discrets sentiers, gagne la forêt des ivresses où il découvre la fontaine des délices infinis et va tomber dans le gouffre de l'oubli. J'en passe et des meilleurs. Quel qu'il soit, un baiser réussi est tout un poème, ce qu'il a de divin, c'est qu'il ferme la bouche aux femmes qu'on aime. C'est le meilleur moyen, quoi qu'on en dise, de les empêcher de dire des bêtises. Et on veut nous l' supprimer… allons donc ! le baiser est une chose utile, celui qui veut l'anéantir ne peut être qu'un imbécile qui n'a jamais su s'en servir !


Montrer l'autre transfert audio du même document, ou montrer la face associée

Permalien : http://www.phonobase.org/14421.html

  Recherche avancéeRecherche tout champNouvelle recherche Page d'accueil