Recherche avancéeRecherche tout champNouvelle recherche Page d'accueil  

   
Titre :
Compositeur(s) et-ou auteur(s) :
Interprète(s) :
Qualité(s) ou établissement d'exercice :
Année d'enregistrement :
Instruments :
Marque de fabrique, label :
Format :
   
Retour au tableau des résultats

4 résultats trouvés

Précédent 1 2 4 Suite droite

 
Titre :Le Bon loufoc
Compositeur(s) et-ou auteur(s) :Doubis, Pierre ; Garnier, Léon ; Jeunil
Interprète(s) :Dranem
Fichier audio :
Photo(s) :Photo
Support d'enregistrement :Disque
Format :17 cm aiguille (enregistrement acoustique)
Lieu d'enregistrement :Paris, France
Marque de fabrique, label :Gramophone and Typewriter
Numéro de catalogue :31022
Numéro de matrice :1926f-I
Date de l'enregistrement :1903
Instruments :piano acc.
Vitesse (tours/minute) :77
Matériel employé au transfert :Garrard 401, SME 3012, pointe 3,3ET sur Stanton, Elberg MD12 : courbe HMV, Cedar X declick, decrackle, dehiss
Date du transfert :22-05-2010
Commentaires :Texte du contenu ci-dessous.
Texte du contenu :Le bon loufoc

Paroles : Garnier, Jeunil - Musique ; Pierre Doubis - Éditeur : Delormel et Cie, Paris (1903)


J'étais fou d'amour pour Suzon
Femme infidèle
Maint'nant qu' j'ai perdu la raison
Je me fous d'elle

Parce que, dans l' temps... j' suis tout à fait calme maint'nant. Puis dans l' temps, j' disais des bêtises mais à présent j' suis très raisonnable ! Du reste, vous allez en juger par vous-mêmes. J' vais vous raconter mon histoire, vous verrez :
Je suis né en 1811, j'ai donc par conséquent vingt-deux ans. J'étais le fils unique d'une famille de quatorze enfants, dont sept étaient jumeaux et les sept autres étaient Parisiens. Mon père qui était eunuque issu de germain et issu des pieds avait été victime d'une bombe glacée qui, en éclatant en sanglots, lui avait coupé la respiration au ras des reins, vlan !
En sortant du régiment où j'avais servi l' café, je m' suis marié illégitim'ment avec une jeune fille octogénaire âgée d' seize ans, native de Montmartre, département de l'Ain, chef-lieu Le Raincy. Elle avait un œil de bleu et un œil de verre.
Au bout d' neuf ans, elle mit au monde un garçon du sexe féminin qui avait l' nombril nickelé et l'accent méridional. Tout allait bien quand, un soir vers huit heures du matin, je rencontre un 'nègre anthropophage, un mangeur de blancs ; nous entrons boire un bock au café qui fait le coin du boulevard des Italiens et d' la rue Vaugirard ; en buvant, il me contait des histoires égrillardes, seulement il gazait admirablement. C'était un vrai conteur à gaz. On devint amis comme cochons, c'était du reste un vrai gentleman ; il avait des rebords à son chapeau, un pardessus avec des boutons, un veston avec des manches, un pantalon trop court et un gilet de la même couleur. Huit jours avant, je l' surprend en train de m' faire cocu. Je tire mon revolver et je le lui passe à travers le corps. Je lui coupe les yeux, le flanque par la fenêtre, il va tomber dans les bras d'un éléphant qui prenait un bain d' pieds dans l'oreille d'un escargot. Là-dessus, on m'a condamné à dix ans d'amende et cinquante mille francs d' prison.
Et j' vous d'mande pardon, faut qu' j'aille prendre ma douche.
Oh ! ça fait vraiment du bien, ça, la douche, oh ! qu' c'est bon !


Aucun autre transfert audio du même document, aucune face associée

Permalien : http://www.phonobase.org/5605.html

  Recherche avancéeRecherche tout champNouvelle recherche Page d'accueil