Recherche avancéeRecherche tout champNouvelle recherche Page d'accueil  

   
Titre :
Compositeur(s) et-ou auteur(s) :
Interprète(s) :
Qualité(s) ou établissement d'exercice :
Année d'enregistrement :
Instruments :
Marque de fabrique, label :
Format :
   
Retour au tableau des résultats

10 résultats trouvés

Précédent 1 9 10 Suite droite

 
Titre :Pourquoi garder ton coeur ?
Compositeur(s) et-ou auteur(s) :Weckerlin, Jean-Baptiste (1821-1910) ; Leybach, J. ; Wilder, Victor (1835-1892)
Interprète(s) :Mily Meyer
Fichier audio :Cliquez pour écouter
Photo(s) :
PhotoPhoto
PhotoPhoto
PhotoPhoto
PhotoPhoto
PhotoPhoto
Support d'enregistrement :Cylindre
Format :Céleste (enregistrement acoustique)
Lieu d'enregistrement :Paris, France
Marque de fabrique, label :Phono Cinéma Théâtre
État :Exc+
Vitesse (tours/minute) :144
Matériel employé au transfert :Archéophone, pointe Edison sur Ortofon, Elberg MD12 : courbe flat, passe-bas 4kHz, Cedar X declick, decrackle, dehiss
Date du transfert :24-01-2011
Commentaires :Celeste type I (Phono-Cinéma-Théâtre) : 20 spires/cm. (environ 50 spires/pouce). Victor Wilder est notamment le traducteur français des Maîtres Chanteurs de Nuremberg.
Texte du contenu :Pourquoi garder ton coeur

Weckerlin , Jean Baptiste - Pourquoi garder ton coeur : d'après une melodie italienne / par J. B. Wekerlin; poesie de Victor Wilder - Mayence : chez les fils de B. Schott

Julia gentille, ô fraîche fleur,
Pourquoi veux-tu garder ton coeur ?
Au Dieu d'amour tout est soumis,
Il fait du monde un paradis.
C'est lui qui donne à l'humble fleur,
Et son parfum et sa couleur ;
Il ornera ton front charmant,
Du chaste éclat d'un coeur aimant. Ah ! etc.

Ne vois-tu pas que le bonheur,
Sourit au rêve de mon coeur,
Que le plaisir et les amours,
De soie et d'or, tressent nos jours.
Mais si du moins auprès de toi,
Je ne puis vivre sous ta loi,
conserve-moi ton souvenir,
Puis à tes pieds, je veux mourir. Ah ! etc.

Julia gentille, ô fraîche fleur,
Pourquoi veux-tu garder ton coeur ?
Tu connaitras pourtant un jour,
Les douces peines de l'amour ;
Si pour un autre tu brûlais,
Epargne-moi d'amers regrets,
Et cache-moi l'affreux secret,
Sans quoi mon coeur se briserait. Ah ! etc.


Aucun autre transfert audio du même document, aucune face associée

Permalien : http://www.phonobase.org/6598.html

  Recherche avancéeRecherche tout champNouvelle recherche Page d'accueil