Recherche avancéeRecherche tout champNouvelle recherche Page d'accueil  

   
Titre :
Compositeur(s) et-ou auteur(s) :
Interprète(s) :
Genre :
Année d'enregistrement :
Instruments :
Marque de fabrique, label :
Format :
   
Retour au tableau des résultats

9 résultats trouvés

Précédent 1 4 9 Suite droite

 
Titre :Les deux marseillais, monologue
Compositeur(s) et-ou auteur(s) :Garnier, Léon ; d'Appy, Charles
Interprète(s) :Lack, Paul
Genre :Monologue comique
Fichier audio :
Photo(s) :
PhotoPhoto
Support d'enregistrement :Disque
Format :25 cm aiguille (enregistrement acoustique)
Lieu d'enregistrement :Paris, France
Marque de fabrique, label :Gramophone
Numéro de double-face :K-270
Numéro de catalogue :232149
Numéro de matrice :14273u
Date de l'enregistrement :1909-01-20
Instruments :Déclamation, diction, monologue
Matériel employé au transfert :Garrard 401, SME 3012
Date du transfert :19-05-2010
Commentaires :Texte du contenu ci-dessous.
Texte du contenu :Gascon et Marseillais

Paroles : Léon Garnier, Charles d'Appy


Me trouvant hier en soirée chez un Marseillais de mes amis, je lui dis : Toi qui as voyagé, sais-tu, parmi les langues européennes, quelle est la langue la plus difficile à retenir ?
Hé té, qu'il me dit, c'est la langue provençale
Hé non, bêtasse, la langue la plus difficile à retenir, c'est la langue des femmes
Là dessus, il se tord comme une baleine qui aurait avalé un water-closet.
Et toi, qu'il me réplique, sais-tu pourquoi la compagnie du tramway a fait supprimer le marchand de vins en face de leurs bureaux ?
Hé hé non, que j'y réponds
Hé bê, phénomène, c'est de peur que les hommes n'y bussent
Acré coquin, hé, nom d'un chien ! Il est tordant, il est crevant, ce brave Laridan

Dis donc, que je lui dis, sais-tu qui est-ce qui fabrique le bitter ?
Non, qu'il me répond
Eh bê, bestiasse, ce sont les curés puisque on appelle leurs maisons des pres(se)bytères.
Là dessus, Laridan, il se tord comme un asticot qui aurait avalé la tour Eiffel.

Et toi, qu'il me réplique, sais-tu quel est le plus convenable en société entre une bouteille de champagne et un vieux fromage ?
Ah non, que j'y fais
Eh bê, phénomène, ils ne le sont ni l'un ni l'autre puisque lorsqu'on le débouche à table, c'est le champagne qui pète et c'est le fromage qui sent
Ah ! Il est crevant, ce brave Laridan

Comme il peint les enseignes, dans son atelier, je lui dis : Il faut que tu m'en peignes une pour mon charcutier. Alors, Laridan, il me peint un petit cochon de six mois et, une fois fini, il me dit : Hé té, regarde-moi ce cochon, hein, c'est-y vivant, c'est-y frappant. Oh, je ne crains personne pour faire le cochon comme je le fais, pas même Rosa Bonheur, pas même Carolus-Duran !
Oh ! cependant, que j'y réplique, je connais quelqu'un qui fait le cochon encore plus ressemblant et plus vivant que toi.
Ah, alleï, que moi ? dis-moi qui c'est, s'écrie Laridan
Hé, bestiasse, que je lui réponds, c'est une truie, parbleu !
Alors là-dessus, Laridan, il se tord comme une puce qui aurait avalé une armoire à glace

Ben, et toi, qu'il me réplique, pourrais-tu me dire à quelle époque une chienne met des chaussette
Ah non, pitchoune, que j'y réponds
Eh bê, phénomène, c'est quand elle a... quand elle accouche puisqu'elle met des petits bas
Il est tordant, ce brave Laridan

Ma sœur s'appelle Claire, mon beau-frère s'appelle Louis. Or, un beau jour, Claire et Louis ont divorcé. Hier, je dis à Laridan : Sais-tu pourquoi que depuis leur séparation Claire est devenue sourde et Louis est devenu aveugle ?
Ah non, pitchoune, qu'il me répond
Eh bê, bestiasse, c'est parce que depuis leur divorce Claire a perdu Louis et Louis ne voit plus Claire
Alors là dessus, Laridan, il se tord comme une grenouille qui aurait avalé une clarinette en si bémol

Ben, et toi, qu'il me réplique, tu sais que pendant ce temps de sécheresse je fais des dettes partout, eh bien, devineras-tu pourquoi ces dettes seront acquittées dès que l'eau viendra à tomber ?
Ah non, que j'y fais
Eh bê, phénomène, c'est bien simple, c'est parce que la venue de l'eau paiera !


Montrer l'autre transfert audio du même document, ou montrer la face associée

Permalien : http://www.phonobase.org/5324.html

  Recherche avancéeRecherche tout champNouvelle recherche Page d'accueil