Recherche avancéeRecherche tout champNouvelle recherche Page d'accueil  

   
Titre :
Compositeur(s) et-ou auteur(s) :
Interprète(s) :
Genre :
Année d'enregistrement :
Instruments :
Marque de fabrique, label :
Format :
   
Retour au tableau des résultats

4 résultats trouvés

Précédent 1 4

 
Titre :Ah ! Je l'attends, chanson de route
Compositeur(s) et-ou auteur(s) :Boussagol, Bernard ; Rimbault, Eugène ; Dufleuve [Edmond Bouchaud]
Interprète(s) :Lack, Paul
Genre :Café-concert
Fichier audio :
Photo(s) :Photo
Support d'enregistrement :Disque
Format :25 cm aiguille (enregistrement acoustique)
Lieu d'enregistrement :Paris, France
Marque de fabrique, label :Zonophone international Company
Numéro de catalogue :x-82743
Numéro de matrice :5044h
Date de l'enregistrement :1907
Matériel employé au transfert :Garrard 401, SME 3012
Date du transfert :19-05-2010
Commentaires :Texte du contenu ci-dessous. Troupier
Texte du contenu :Ah ! je l'attends

Création : Polin (1900 aux Folies-Bergère) - reprises : Vilbert, Vanyll, Fréjol, René Raoult, Duval, Bouchevil, René Vial, Charland, Tilly, Leconte, Croidel, Mauriss, Jul-Hien, Paul Lack, Bach, Gaston Ouvrard, Bérard

Paroles : Eugène Rimbault, Bouchaud - Musique : Bernard Boussagol - Editeur : Rimbault


Polin :

En marche militaire
Tout le long du chemin
On chante pour se distraire
Des chansons du patelin
Les paroles sont pas nouvelles
Le refrain n'est pas malin
La musique n'est pas très belle
Mais ça fait beaucoup d' potin

{Parlé :}
Ça fait beaucoup d' potin quand on marche tous ensemble
Sans ça, ça fait pas plus de potin qu'une autre chanson
Oh, non !

Ah, je l'attends, je l'attends, je l'attends
Celle que j'aime
Que mon cœur aime
Ah, je l'attends, je l'attends, je l'attends
Celle que mon cœur aime tant

{Parlé :}
J' voudrais bien savoir c' que j'attends, par exemple
Les autres camarades, y savent pas non plus
On dit qu'on attend et puis on n'attend rien du tout
Parce qu'on marche comme si on s'rait des pressés et si on avait l' feu quéqu' part, c'est vrai
Alors, pensez si ça vous grille !

C'est peut-être une bergère
Qui doit passer par là
Ou la fille d'une fermière
Qu'en tient pour les soldats
L'une ou l'autre je m'en fiche
Pourvu que j' l'aime un moment
Et comme je ne suis pas riche
Je l'embrasserai sans argent

{Parlé :}
Parce que, voyez-vous, la femme, c'est comme l'instruction : ça d'vrait être gratuit et obligatoire.
Et allez donc !

Ah, je l'attends, je l'attends, je l'attends
Celle que j'aime
Que mon cœur aime
Ah, je l'attends, je l'attends, je l'attends
Celle que mon cœur aime tant

{Parlé :}
Je l'attends, je l'attends ! C'est un bon d' poste que j'attends, oui, un bon d' poste d' cent sous !
Mes parents, i's m'ont écrit "Nous allons t'envoyer ça dans quelques jours avec une oie bien grasse que tu mangeras avec tes camarades"
Ben, voilà six mois et j'attends toujours.
Pour être si longue à arriver, sûrement, l'oie a dû venir à pied avec ma pièce d' cent sous. Et pis si elle a pas boulotté en route, elle va claquer et pis moi, je me taperai. Qu'est-ce que vous voulez, y a rien à dire, c'est la vie. Ah ! y a pas d'erreur.

Ah, je l'attends, je l'attends, je l'attends
Celle que j'aime
Que mon cœur aime
Ah, je l'attends, je l'attends, je l'attends
Celle que mon cœur aime tant

J' voudrais voir la chérie
Dont on parle toujours
Elle doit être jolie
Comme un petit amour
C'est peut-être une hirondelle
Qui vient d'Afrique ou d'ailleurs
Je voudrais être comme elle
Pour voltiger sur les fleurs

{Parlé :}
Oh oui, j' dis ça parce que c'est dans la chanson
Mais je pourrais jamais voltiger, non, sur les fleurs, surtout je suis trop gros

Ah, je l'attends, je l'attends, je l'attends
Celle que j'aime
Que mon cœur aime
Ah, je l'attends, je l'attends, je l'attends
Celle que mon cœur aime tant

{Parlé :}
Ah ! bon Dieu d' bon Dieu, et dire qu' y a pas un pauvre cochon qui m' dira c' que c'est qu'on attend ! Ah ! malheur de malheur, va !

Mais il faut que j' vous dise
Tout à l'heure, le cabot
M'a dit "Fais pas d' bêtise
J' te la ferai voir tantôt"
J' lui réponds "J' paie une bouteille
Si vous m' dites seulement son nom"
Alors, il m' glisse à l'oreille
"C'est la classe, bougre de melon !"

{Parlé :}
Ah, bon Dieu, si c'est la classe, j'ai plus longtemps à attendre.
Plus qu' six cent quatre-vingt-dix jours à faire
Treize cent gamelles à manger
Quatorze mille corvées à fabriquer
Deux cent quinze mille boutons à astiquer
Et trente-six milliards de tonnerre de bonsoir de sacrée cochonnerie de fourbi de mon derrière à...

Ah, je l'attends, je l'attends, je l'attends
Celle que j'aime
Que mon cœur aime
Ah, je l'attends, je l'attends, je l'attends
Celle que mon cœur aime tant !


----------------------

Paul Lack :

En marche militaire
Tout le long du chemin
On chante pour se distraire
Les chansons du patelin
Les paroles sont pas très belles
Le refrain n'est pas malin
La musique n'est pas nouvelle
Mais ça fait beaucoup d' potin

{Parlé :}
Ah oui ! ça fait beaucoup d' potin quand on chante tous ensemble
Autrement, ça fait pas plus de potin qu'une autre chanson, vous savez
Du reste, vous allez voir !

Ah, je l'attends, je l'attends, je l'attends
Celle que j'aime
Que mon cœur aime
Ah, je l'attends, je l'attends, je l'attends
Celle que j'aime, j'aime tant

{Parlé :}
Ah ! j' voudrais bien savoir qui c'est qu' j'attends, moi
Les autres camarades, ils ne savent pas non plus
On dit qu'on attend et puis on n'attend rien du tout puisqu'on marche tout le temps comme si qu'on aurait l' feu quéque part
Ah ! je l'attends... C'est un bon d' poste de cent sous qu' j'attends !
Mes parents i's m'ont écrit "Nous allons te l'envoyer dans quelques jours avec une oie grasse que tu mangeras avec les camarades"
Eh bien, voilà six mois que j' l'attends toujours.
Ah ! pour être si longue à arriver, sûrement, elle doit v'nir à pied d' chez nous, avec les cent sous. Et pis si elle a pas à bouffer, elle va crever en route et pis moi, je m' tap'rai tout d' même

Ah, je l'attends, je l'attends, je l'attends
Celle que j'aime
Que mon cœur aime
Ah, je l'attends, je l'attends, je l'attends
Celle que j'aime, j'aime tant

J' voudrais voir la chérie
Dont on parle toujours
Elle doit être jolie
Comme un petit namour
C'est peut-être une hirondelle
Qui vient d'Afrique ou d'ailleurs
Je voudrais être comme elle
Pour voltiger sur les fleurs

{Parlé :}
Oh, je dis ça parce que c'est dans la chanson, vous savez
Mais j' pourrais jamais voltiger sur des fleurs, je suis trop gros, moi
Ho mais ! me voyez-vous en train de faire l'hirondelle sur des vorubilis ? Ah ! ben, ça en f'rait d' la belle ouvrage !
Ah ! les chansons, que c'est donc bête, que c'est donc bête !
Et dire qu' y en a pas un qui m' dira c' qu'on attend ! ah ! malheur de malheur, va !

Ah, je l'attends, je l'attends, je l'attends
Celle que j'aime
Que mon cœur aime
Ah, je l'attends, je l'attends, je l'attends
Celle que j'aime, j'aime tant

Mais il faut que j' vous dise
Tout à l'heure, le cabot
M'a dit "Fais pas d' bêtise
J' te la ferai voir bientôt"
J' lui réponds "J' paie une bouteille
Si vous m' dites seulement son nom"
Alors, il m' glisse à l'oreille
"C'est la classe, bougre de melon !"

{Parlé :}
Ah ! la classe. Eh ben, j' l'attendais pas, va
Heureus'ment que j'ai plus que six cent quatre-vingt-dix jours à faire
Treize cent gamelles à boulotter
Quatorze mille quatre cent corvées à faire
Deux cent quinze mille boutons à astiquer
Et trente-six milliards de tonnerre de bonsoir à chanter...

Ah, je l'attends, je l'attends, je l'attends
Celle que j'aime
Que mon cœur aime
Ah, je l'attends, je l'attends, je l'attends
Mais je l'attendrai pas longtemps !

Je l'attends !

Montrer l'autre transfert audio du même document, ou montrer la face associée

Permalien : http://www.phonobase.org/5436.html

  Recherche avancéeRecherche tout champNouvelle recherche Page d'accueil