Recherche tout champRecherche avancéeNouvelle recherche Page d'accueil  

Tout champ :
   
Retour au tableau des résultats

2 résultats trouvés

1 2 Suite droite

 
Titre :Discours du Père Ollivier à Notre Dame de Paris
Compositeur(s) et-ou auteur(s) :Ollivier, Marie-Joseph Henri
Interprète(s) :Duparc
Fichier audio :Cliquez pour écouter
Support d'enregistrement :Cylindre
Format :Standard (enregistrement acoustique)
Lieu d'enregistrement :Paris, France
Marque de fabrique, label :Pathé
Numéro de catalogue :3003
Numéro de matrice :2140
Date de l'enregistrement :1903
Instruments :Diction
Couleur de la pâte :noir
État :abon
Vitesse (tours/minute) :130
Matériel employé au transfert :Archéophone
Date du transfert :01-07-2005
Commentaires :Historique : à l'occasion la messe dite à la suite de l'incendie du bazar de la charité survenu le 4 mai 1897. Voir : T.R.P. Ollivier, Les Victimes de la charité : discours prononcé à Notre-Dame de Paris le 8 mai 1897 au service funèbre célébré pour les victimes de l'incendie du Bazar de la charité , Paris, P. Lethielleux, 1898, 15 p.
Texte du contenu :Discours du père Ollivier à Notre-Dame-de-Paris [fragments]

La mort est toujours une chose terrifiante, et plus les coups qu'elles frappe sont subits, plus ils sont cruels. Or, ici le coup est subit, et il est en même temps effroyable de cruauté. Effroyable par son étendue et ses résultats. On peut donc à bon droit se demander quelle est ici la pensée du Ciel et que nous veut la Providence.
L'esprit s'y perd, et Dieu ne fait rien sans raison. Qu'a-t-il voulu ? Veut-il nous donner la leçon de sa toute puissance ? Nos derniers malheurs avaient frappé la France à la tête en nous prenant nos hommes, et souvent hélas ! les meilleurs et les plus grands. La Providence frappe maintenant au coeur et elle nous prend ce que nous vénérions et aimions davantage, ce qu'il y avait parmi nous de plus généreux et de plus noble, de plus aimant, et de plus pur, pendant que d'abominables excitations travaillent à creuser un abîme entre les petits et les grands, entre les riches et les pauvres, ces douces et pures âmes jetaient à pleines mains dans la tranchée les ingéniosités et les ressources de la fraternité chrétienne. Elles savaient de quel dédain affectés, de quelles insinuations malveillantes on a coutume depuis longtemps, chez nous, de récompenser leur zèle. Mais elles étaient de trop bonne race et de trop grand coeur pour s'y arrêter un instant. À quoi bon se préoccuper des insulteurs quand on travaille pour Dieu et pour la patrie ?
Ô chères et nobles victimes, vous pouvez dormir en paix, votre désir se réalise, et votre oeuvre s'achèvera bientôt, je l'espère, grâce à l'intercession que vous lui assurez dans le Ciel. Aujourd'hui, vous nous apparaissez comme Jeanne d'Arc sur la nuée rougeâtre du bûcher entourée de lumière, et montant vers la gloire où vous attend l'Inspirateur de votre charité et le Rémunérateur de votre sacrifice.




Aucun autre transfert audio du même document, aucune face associée

Permalien : http://www.phonobase.org/3061.html

  Recherche tout champRecherche avancéeNouvelle recherche Page d'accueil