Recherche avancéeRecherche tout champNouvelle recherche Page d'accueil  

   
Titre :
Compositeur(s) et-ou auteur(s) :
Interprète(s) :
Genre :
Année d'enregistrement :
Instruments :
Marque de fabrique, label :
Format :
   
Retour au tableau des résultats

4478 résultats trouvés

Précédent 1 51 101 151 201 251 301 351 401 451 501 551 601 651 701 751 801 851 901 951 1001 1051 1101 1151 1201 1251 1301 1351 1401 1451 1501 1551 1601 1651 1701 1751 1801 1851 1901 1951 2001 2051 2101 2151 2201 2251 2301 2351 2401 2451 2501 2551 2601 2651 2701 2751 2801 2851 2901 2951 3001 3051 3101 3151 3201 3251 3301 3351 3401 3451 3501 3551 3601 3651 3701 3751 3801 3851 3901 3951 4001 4051 4101 4151 4201 4251 4301 4351 4401 4451 4478 Suite droite

 
Titre :Le rideau de Catherine
Compositeur(s) et-ou auteur(s) :Bomier, Georges ; Gil [Eugène Hubert]
Interprète(s) :Charlus [Louis-Napoléon Defer]
Genre :Café-concert
Fichier audio :
Photo(s) :
PhotoPhoto
PhotoPhoto
PhotoPhoto
Support d'enregistrement :Cylindre
Format :Standard (enregistrement acoustique)
Lieu d'enregistrement :Paris, France
Marque de fabrique, label :Pathé
Numéro de catalogue :2449
Date de l'enregistrement :Avant 1900
Instruments :chant homme , piano acc.
Couleur de la pâte :noir moulé
État :Exc, rayé, monté
Vitesse (tours/minute) :157
Matériel employé au transfert :Archéophone, pointe Edison sur Ortofon, Elberg MD12 : courbe flat
Date du transfert :25-03-2021
Commentaires :Texte du contenu ci-dessous. Un mot incomplet à 0'27'' à cause de la rayure
Texte du contenu :Le rideau de Catherine

Création : Kam-Hill (1891 aux Ambassadeurs) - Reprises : Léo Bert, Charlus, Maréchal

Paroles : Gil - Musique : Georges Bornier - Éditeur : Meuriot, Paris


Pour bien recevoir Monseigneur
Qui vient visiter ses ouailles
Le bon prieur de Bourg-la-fleur
A cuit ses plus belles volailles
Hé, dit le prélat, dégustant :
Voilà d'excellente cuisine
- Monseigneur, je suis très content
Du service de Catherine

Monseigneur, après le repas
Parcourt la demeure pieuse
Il s'extasie à chaque pas
Sur sa couleur religieuse
Mais, surpris, il dit tout à coup
Rien qu'une chambre et la cuisine :
Quoi ! Monsieur le prieur, c'est tout ?
Où donc logez-vous Catherine ?

- Monseigneur, je suis tout confus
De voir la place si restreinte
Mais au sujet de mes vertus
Que Votre Grandeur soit sans crainte
J'éteins chaque soir le flambeau
Quand vers le lit je m'achemine
Et puis ensuite un grand rideau
Me sépare de Catherine

- Monsieur le prieur, entre nous
Voilà qui n'est point canonique
Souvent le diable a dû vers vous
Souffler la pensée satanique
Allons, soyez moins réservé
Quand on ne dort pas, on voisine
N'avez-vous jamais soulevé
Le grand rideau de Catherine ?

Le prieur, restant tout penaud
À ce que l'évêque demande
- Celui qui lève le rideau
Dit Catherine, est à l'amende
Le prix est de vingt sous, oui-da
À preuve qu'hier dans la cuisine
Monsieur l' prieur m'a dit comme ça :
Je te dois dix francs, Catherine


Aucun autre transfert audio du même document, aucune face associée

Permalien : http://www.phonobase.org/13405.html

  Recherche avancéeRecherche tout champNouvelle recherche Page d'accueil