Recherche avancéeRecherche tout champNouvelle recherche Page d'accueil  

   
Titre :
Compositeur(s) et-ou auteur(s) :
Interprète(s) :
Genre :
Année d'enregistrement :
Instruments :
Marque de fabrique, label :
Format :
   
Retour au tableau des résultats

4478 résultats trouvés

Précédent 1 51 101 151 201 251 301 351 401 451 501 551 601 651 701 751 801 851 901 951 1001 1051 1101 1151 1201 1251 1301 1351 1401 1451 1501 1551 1601 1651 1701 1751 1801 1851 1901 1951 2001 2051 2101 2151 2201 2251 2301 2351 2401 2451 2501 2551 2601 2651 2701 2751 2801 2851 2901 2951 3001 3051 3101 3151 3201 3251 3301 3351 3401 3451 3501 3551 3601 3651 3701 3751 3801 3851 3901 3951 4001 4051 4101 4151 4201 4251 4301 4351 4401 4451 4478 Suite droite

 
Titre :Les haricots du gendarme
Compositeur(s) et-ou auteur(s) :Esse, René ; Delormel, Lucien
Interprète(s) :Anonyme(s) ou interprète(s) non identifié(s)
Fichier audio :
Support d'enregistrement :cylindre
Format :Standard (enregistrement acoustique)
Date de l'enregistrement :1897-1898
État :Exc+++
Vitesse (tours/minute) :136
Matériel employé au transfert :Archéophone, pointe Pathé sur Ortofon, Elberg MD12 : courbe flat
Date du transfert :20-02-2016
Commentaires :Texte du contenu ci-dessous. D'un ensemble de cylindres provenant du cercle proche du comédien Mounet-Sully. Annonce : "Les haricots du gendarme, monologue créé par Clovis à l'Alcazar d'été". Médecine, docteur
Texte du contenu :Les haricots du gendarme

Création : Clovis à l'Alcazar d’Été - Paroles : René Esse - Musique : Lucien Delormel - Éditeur : Répertoire Libre / Aux Répertoires Réunis - Paris


Figurez-vous que j'ai un de mes amis qui est docteur à Versailles. Il a la spécialité de soigner l'armée. Donc, dernièrement, la femme d'un gendarme vient le trouver pour son mari qui était malade. Mon ami le docteur se rend auprès du gendarme, lui tâte le pouls, il l'ausculte et lui dit : Ça n' va pas, hein, mon vieux ? - Oh ! non, monsieur ! - Et où vous sentez-vous mal ? - Oh ! partout ! - Ça ne sera rien, lui dit-il, pour le consoler. Mais en se retournant, il dit à la femme : Vous savez, votre mari, vous pouvez lui donner tout ce qu'il vous demandera, il est fichu !... Sa femme, en pleurant, revient auprès de son mari et lui dit : Qu'est-ce que tu veux que je te donne ? Alors le gendarme répond : Des haricots !... D'après les ordres du médecin, elle fait cuire un grand plat de haricots bien assaisonnés, et le gendarme mange tout ! Une heure après, il était guéri !... Mon ami le docteur arrive le matin et demande bien tristement à la femme : Eh bien ! ce pauvre ami, fini, hein ? - Mais pas du tout, répond la femme, il est guéri ! - Ah bah ! ah ! ça, c'est curieux ! oh ! ça, c'est épatant ! qu'est-ce que vous lui avez donc donné ? - Mais comme vous m'avez dit, monsieur, ce qu'il voudrait : il m'a demandé des haricots, je lui ai fait cuire un grand plat de haricots, il a tout mangé et il est guéri ! - Oh ! ça, c'est curieux ! ça, c'est épatant !...

Juste au même moment, on fait demander le médecin pour un pompier qui avait justement la même maladie que le gendarme. Le docteur dit à la femme du pompier : Vous allez immédiatement lui faire cuire un grand plat de haricots. La femme du pompier exécute les ordres du docteur et lui sert le plat de haricots. Le pompier mange tout. Une heure après, il était mort ! Le lendemain, le médecin, tout joyeux, dit à la femme :

Eh bien, ça va mieux, hein ? - Mais pas du tout ! répond la femme, il est mort ! - Ah bah ! ah ! ça, c'est curieux ! ça, c'est épatant ! qu'est-ce que vous lui avez donc donné ? - Mais des haricots comme vous me l'aviez dit. - Et il est mort ? oh ! ça, c'est curieux ! ça, c'est épatant !... Là-dessus, le docteur prend son carnet de notes et inscrit : Haricots : bons pour les gendarmes mais très mauvais pour les pompiers !


Aucun autre transfert audio du même document, aucune face associée

Permalien : http://www.phonobase.org/10863.html

  Recherche avancéeRecherche tout champNouvelle recherche Page d'accueil