Recherche avancéeRecherche tout champNouvelle recherche Page d'accueil  

   
Titre :
Compositeur(s) et-ou auteur(s) :
Interprète(s) :
Genre :
Année d'enregistrement :
Instruments :
Marque de fabrique, label :
Format :
   
Retour au tableau des résultats

4478 résultats trouvés

Précédent 1 51 101 151 201 251 301 351 401 451 501 551 601 651 701 751 801 851 901 951 1001 1051 1101 1151 1201 1251 1301 1351 1401 1451 1501 1551 1601 1651 1701 1751 1801 1851 1901 1951 2001 2051 2101 2151 2201 2251 2301 2351 2401 2451 2501 2551 2601 2651 2701 2751 2801 2851 2901 2951 3001 3051 3101 3151 3201 3251 3301 3351 3401 3451 3501 3551 3601 3651 3701 3751 3801 3851 3901 3951 4001 4051 4101 4151 4201 4251 4301 4351 4401 4451 4478 Suite droite

 
Titre :Faust ; à moi les plaisirs, duo
Compositeur(s) et-ou auteur(s) :Gounod, Charles
Interprète(s) :Gautier, Jules ; Aumonier, Paul
Genre :Opéra
Fichier audio :
Support d'enregistrement :Cylindre
Format :Standard (enregistrement acoustique)
Lieu d'enregistrement :Paris, France
Marque de fabrique, label :Pathé
Numéro de catalogue :693 - m
Couleur de la pâte :marron, cursive sur tranche
État :abon, sature
Vitesse (tours/minute) :132
Matériel employé au transfert :Archéophone
Date du transfert :06-12-2001
Commentaires :Texte du contenu ci-dessous.
Texte du contenu :Faust, duo de l'acte I

Création : Joseph-Théodore-Désiré Barbot (1859 au Théâtre Lyrique)


DUO

FAUST, MÉPHISTOPHÉLÈS


FAUST

Mais ce Dieu, que peut-il pour moi ?
Me rendra-t-il l'amour, la jeunesse et la foi ?
Maudites soyez-vous, ô voluptés humaines !
Maudites soient les chaînes
Qui me font ramper ici bas !
Maudit soit tout ce qui nous leurre,
Vain espoir qui passe avec l'heure,
Rêves d'amour ou de combat
Maudit soit le bonheur !
Maudites, la science, la prière et la foi !
Maudite sois-tu, patience ! À moi, Satan ! à moi !

MÉPHISTOPHÉLÈS (apparaissant soudain)

Me voici !
D'où vient ta surprise ?
Ne suis-je pas mis à ta guise ?
L'épée au côté, la plume au chapeau
L'escarcelle pleine, un riche manteau sur l'épaule,
En somme, un vrai gentilhomme !
Eh bien ! docteur, que me veux-tu ?
Voyons ; parle !...
Te fais-je peur ?

FAUST

Non !

MÉPHISTOPHÉLÈS

Doutes-tu de ma puissance ?

FAUST

Peut-être !

MÉPHISTOPHÉLÈS

Mets-la donc à l'épreuve !...

FAUST

Va-t'en !

MÉPHISTOPHÉLÈS

Fi !... c'est là ta reconnaissance !
Apprends de moi qu'avec Satan
L'on en doit user d'autre sorte,
Et qu'il n'était pas besoin
De l'appeler de si loin
Pour le mettre ensuite à la porte !

FAUST

Et que peux-tu pour moi ?

MÉPHISTOPHÉLÈS

Tout, tout... mais dis-moi d'abord
Ce que tu veux ? est-ce de l'or ?

FAUST

Que ferais-je de la richesse ?

MÉPHISTOPHÉLÈS

Bon, je vois où le bât te blesse !
Tu veux la gloire ?

FAUST

Plus encor !

MÉPHISTOPHÉLÈS

La puissance ?

FAUST

Non ! je veux un trésor
Qui les contient tous !...
Je veux la jeunesse !
À moi les plaisirs,
Les jeunes maîtresses !
À moi leurs caresses,
À moi leurs désirs !
À moi l'énergie
Des instincts puissants,
Et la folle orgie
Du coeur et des sens !
Ardente jeunesse,
À moi tes désirs,
À moi ton ivresse,
À moi tes plaisirs,
À moi ton ivresse,
À moi tes plaisirs.

MÉPHISTOPHÉLÈS

Fort bien ! fort bien ! fort bien !
Je puis contenter ton caprice.
Je puis contenter ton caprice.

FAUST

Et que te donnerai-je en retour ?

MÉPHISTOPHÉLÈS

Presque rien, presque rien :
Ici, je suis à ton service
Mais là-bas, tu seras au mien !

FAUST

Là-bas ?

MÉPHISTOPHÉLÈS

Là-bas !

(Tendant un parchemin)

Allons, signe !
Eh quoi ! ta main tremble !
Que faut-il pour te décider ?
La jeunesse t'appelle ;
Ose la regarder.

(Il fait un geste; une forme apparaît : Marguerite au rouet)

FAUST

O merveille !

MÉPHISTOPHÉLÈS

Eh bien ! que t'en semble ?

(Il tend avec impatience le parchemin)

FAUST

Donne !...

MÉPHISTOPHÉLÈS

Allons donc !

(Faust signe le parchemin ; pendant ce temps Méphistophélès prend la coupe posée sur la table)

Et maintenant, Maître, c'est moi qui te convie
À vider cette coupe, où fume en bouillonnant
Non plus la mort, non plus le poison, mais la vie.

FAUST (prend la coupe et l'adresse à la vision de Marguerite)

À toi ! À toi ! À toi !
Fantôme adorable et charmant !

(Faust boit la coupe et se transforme en un jeune homme. La forme s'estompe)

MÉPHISTOPHÉLÈS

Viens !

FAUST

Je la reverrai ?

MÉPHISTOPHÉLÈS

Sans doute.

FAUST

Quand ?

MÉPHISTOPHÉLÈS

Aujourd'hui.

FAUST

C'est bien !

MÉPHISTOPHÉLÈS

En route !

FAUST

En route !

REFRAIN

À moi les plaisirs,
Les jeunes maîtresses !
À moi leurs caresses,
À moi leurs désirs !
À moi l'énergie
Des instincts puissants,
Et la folle orgie
Du coeur et des sens
Ardente jeunesse,
À moi tes désirs,
À moi ton ivresse,
À moi tes plaisirs...

MÉPHISTOPHÉLÈS

À toi les plaisirs
Les jeunes maîtresses !
À toi leurs caresses,
À toi leurs désirs !
À toi l'énergie
Des instincts puissants,
Et la folle orgie
Du coeur et des sens
Ardente jeunesse,
À toi ses désirs,
À moi son ivresse,
À moi ses plaisirs

Aucun autre transfert audio du même document, aucune face associée

Permalien : http://www.phonobase.org/1623.html

  Recherche avancéeRecherche tout champNouvelle recherche Page d'accueil