Recherche avancéeRecherche tout champNouvelle recherche Page d'accueil  

   
Titre :
Compositeur(s) et-ou auteur(s) :
Interprète(s) :
Qualité(s) ou établissement d'exercice :
Année d'enregistrement :
Instruments :
Marque de fabrique, label :
Format :
   
Retour au tableau des résultats

22 résultats trouvés

Précédent 1 16 22 Suite droite

 
Titre :Mon coeur
Compositeur(s) et-ou auteur(s) :Christiné, Henri ; Willemetz, Albert ; Saint-Granier ; Le Seyeux, Jean
Interprète(s) :Mayol, Félix
Fichier audio :
Photo(s) :
PhotoPhoto
Support d'enregistrement :Disque
Format :25 cm aiguille (enregistrement électrique)
Lieu d'enregistrement :Paris, France
Marque de fabrique, label :Parlophone
Numéro de double-face :22935
Numéro de catalogue :B138717
État :Exc+
Vitesse (tours/minute) :78
Matériel employé au transfert :Garrard 401, SME 3012, pointe 2,5ET sur Stanton, Elberg MD12 : courbe Westrex, passe-bas, Cedar X declick, decrackle, dehiss
Date du transfert :09-06-2010
Commentaires :Texte du contenu ci-dessous. Pochette Parlophone
Texte du contenu :Mon coeur

Paroles : Albert Willemetz, Saint-Granier, Jean Le Seyeux - Musique : Henri Christiné

Création : Maurice Chevalier et Yvonne Vallée (1926 dans la revue Paris) - reprises : Georges Milton, Max Rogé, Albert Marier, Mayol


Lorsque je suis né
J'avais un p'tit cœur
Bien conditionné
Tout rose et frais comme une fleur
Mais à dix-huit ans
J'eus la naïveté
De l'ouvrir tout l' temps à celles qui voulaient l' visiter
Des brunes et des blondes
Femmes de tous les mondes
Et sans m'en douter
Ça m' l'a tout esquinté

Quand on laisse entrer trop de femmes dans son cœur
Y a toujours un peu d' grabuge à l'intérieur
J'aurais dû prévoir qu'il y avait du danger
À r'cevoir chez moi un public mélangé
Comme celui d' ma mie mon cœur est tout petit
Mais les femmes légères me l'ont tout aplati
Il arrive un jour qu'on a des lourdeurs
Quand on laisse entrer trop de femmes dans son cœur

Je l' comprends trop tard
Même un cœur aimant
N'est pas un bazar
Où l'on peut entrer librement
Sitôt qu'une nouvelle
Y vient un moment
Elle se croit chez elle
Et s'installe complètement
Elle vous déménage
Elle vous saccage
Tous les souvenirs
Auxquels on peut tenir

Quand on laisse entrer trop de femmes dans son cœur
On n'est plus le maître de son intérieur
On a beau les menacer d'une expulsion
Elles invoquent la loi sur les prorogations
Moi qui n'aime au monde que ma tranquillité
Je m' dis "Quelle leçon, tâchons d'en profiter"
On est sûr d'avoir des cris et des pleurs
Quand on laisse entrer trop de femmes dans son cœur

Quand à cinquante ans
On a sa vieille maman
Et qu'on a une femme qui n'est âgée que d' quarante ans
Qu'on possède une fille
Fraîche et bien gentille
Sur l' point d'être mère, ça vous fait une jolie famille
On peut s' dire, ma foi
Plus heureux qu'un roi
Si on la chance d'être aimé des trois

Quand on peut avoir ces trois femmes dans son cœur
Afin de tenir votre petit intérieur
Tout est bien en ordre, tout est bien rangé
Chaussettes et faux cols sont bien raccommodés
Tout ce qui leur plaît, à vous-même ça vous plaît
On peut sur sa porte écrire "C'est complet"
On est toujours sûr d'avoir du bonheur
Quand on peut avoir ces trois femmes dans son cœur


Montrer les autres transferts audio du même document, ou montrer la face associée

Permalien : http://www.phonobase.org/5954.html

  Recherche avancéeRecherche tout champNouvelle recherche Page d'accueil