Recherche avancéeRecherche tout champNouvelle recherche Page d'accueil  

   
Titre :
Compositeur(s) et-ou auteur(s) :
Interprète(s) :
Qualité(s) ou établissement d'exercice :
Année d'enregistrement :
Instruments :
Marque de fabrique, label :
Format :
   
Retour au tableau des résultats

461 résultats trouvés

Précédent 1 51 101 151 201 251 301 351 401 451 461 Suite droite

 
Titre :La visite, monologue grivois
Interprète(s) :Charlus [Defer, Louis-Napoléon]
Fichier audio :
Photo(s) :
PhotoPhoto
PhotoPhoto
PhotoPhoto
Support d'enregistrement :Cylindre
Format :Standard (enregistrement acoustique)
Lieu d'enregistrement :Paris, France
Marque de fabrique, label :Pathé
Numéro de catalogue :2766
Numéro de matrice :4333
Instruments :monologue
Couleur de la pâte :noir
État :Exc
Vitesse (tours/minute) :160
Matériel employé au transfert :Archéophone, pointe 2 minutes sur Stanton, Cedar X declick, decrackle
Date du transfert :30-12-2009
Commentaires :Texte du contenu ci-dessous. La boîte n'est pas d'origine
Texte du contenu :La visite, monologue grivois

Elle est enceinte de six mois
Et très grosse, presque difforme
Elle a deux enfants à la fois
Deux gros jumeaux d'un poids énorme
Et les deux fœtus très gênés
Au milieu de l'énorme ventre
Aux contours durs et ballonnés
S'embêtent ferme dans leur antre
Oh la la ! quel taudis ! s'écrie l'un d'eux
Mais quand donc viendrons-nous au monde ?
Pour y respirer un peu mieux
Que dans ce trou, endroit immonde

- Encore trois mois à souffrir
Répond l'autre, c'est notre terme
Et nous pourrons voir s'entrouvrir
La prison où l'on nous enferme

- Trois mois ? t'en prends à ton aise vraiment
Dit l' premier, fort en colère
T'es très bien placé, toi, t'es d'vant
Mais moi, je suis sur le derrière
Et j' peux t' dire en termes très nets
Qu' je n' me trouve pas à la noce
Ben voyons, j' suis bien trop près des cabinets
La nuit, brrr, la nuit, il fait un vent atroce
Toi, tu peux être content d' ton sort
De ta place, tu vois tout c' qui s' passe
Quand on entre ou bien quand on sort
Ça te distrait, ça te délasse

- Tiens, justement, répond l' second
Il m' semble qu'on frappe à la porte
Le fait est que l' temps m' semblait long
Je crois bien, le diable m'emporte !
Que papa néglige maman
Je commençais à être en peine
Il n'est pas venu seulement
Une fois depuis l' commenc'ment d' la s'maine
Enfin, puisqu'il n'abandonne pas
Je m'en vais l'embrasser bien vite
Oh ! oh ! qu'est-ce que c'est là
Ah, ah, ah, ah, oh la la la
Dis donc, p'tit frère, c'est pas papa
C'est une visite !



Aucun autre transfert audio du même document, aucune face associée

Permalien : http://www.phonobase.org/4655.html

  Recherche avancéeRecherche tout champNouvelle recherche Page d'accueil