Recherche avancéeRecherche tout champNouvelle recherche Page d'accueil  

   
Titre :
Compositeur(s) et-ou auteur(s) :
Interprète(s) :
Qualité(s) ou établissement d'exercice :
Année d'enregistrement :
Instruments :
Marque de fabrique, label :
Format :
   
Retour au tableau des résultats

462 résultats trouvés

Précédent 1 41 51 101 151 201 251 301 351 401 451 462 Suite droite

 
Titre :Cinq minutes à l'armée du Salut : discours du capitaine O'Kellkuit
Compositeur(s) et-ou auteur(s) :Moy, Jules
Interprète(s) :Anonyme(s) ou interprète(s) non identifié(s)
Fichier audio :
Support d'enregistrement :Cylindre
Format :Standard (enregistrement acoustique)
Lieu d'enregistrement :Paris, France
Marque de fabrique, label :Pathé
Numéro de catalogue :1995
Instruments :monologue
Couleur de la pâte :marron
État :moyen
Vitesse (tours/minute) :124
Matériel employé au transfert :Archéophone
Date du transfert :21-11-2001
Commentaires :Texte du contenu ci-dessous. Coll. Louis Dandrel.
Texte du contenu :Cinq minutes à l'armée du Salut

Je flânais l'autre soir sur le boul'vard
Dirigeant mes pas au hasard
Quand une femme de moi s'approche
Et me dit : À deux pas, c'est tout proche

Allez voir l'Armée du Salut
Je suis entré dans ce bahut
Et ce spectacle m'a tellement fait rire
Que j' vais essayer d' vous l' reproduire

Discours du capitaine O'Kellkuit :

Mes frères, mes sœurs, mes amis, j'espère que si vous avez pénétré dans cette enceinte... Oh, madame, je parle pas de vous, je parle de la salle... j'espère que si vous êtes entrés ici, ce n'est ni pour vous chauffer les pieds ni pour vous geler les... les doigts, je suppose que c'est pour louer le Seigneur. Eh bien, nous allons louer le Seigneur. Mais comme nous louons également le salle, je vais vous demander le permission de commencer par faire un petit collecte car si nous sommes en règle avec le Seigneur, nous ne sommes pas en règle avec le propriétaire. Pendant que le Seigneur nous envoie ses bénédictions, le propriétaire, lui, il nous envoie du papier timbré.
Pendant que nous essayons de toucher les cœurs, le propriétaire ne pense qu'à toucher son loyer. Comme vous voyez, mes amis, nous nageons plutôt dans le dette que dans l'opulence. Nous n'avons même pas les moyens d'avoir une agent de police dans le salle comme dans les théâtres, no, ni même un suisse comme dans les églises. Chez nous, pas d'agent, pas de suisse. Je suis venu exprès à Paris pour essayer de faire entrer un peu de foi dans votre cœur, pour tâcher de vous inculquer l'amour du Créateur qui est si bon, si grand, si haut, si plénipotentiaire, how, how, how !
Je voudrais que vous vous sauviez tous... Mais non, non, ne bougez pas, je veux dire : Que vous sauviez vos âmes. On quitte jamais le salle avant le quête. Je vous en conjure, mes frères, mes sœurs, faites votre soumission, faites comme ces demoiselles les salutistes, ce sont toutes des filles soumises... au Seigneur. Eh bien, mes frères et mes sœurs, je ne vous retiendrai pas plus longtemps, permettez-moi seulement avant de vous quitter, de vous donner une dernier conseil : Vous avez deux carrières ouvertes devant vous, le mauvaise et le bonne. Laissez de côté le mauvaise mais embrassez le bonne autant de fois que vous pourrez. Good night, sir !

Aucun autre transfert audio du même document, aucune face associée

Permalien : http://www.phonobase.org/1369.html

  Recherche avancéeRecherche tout champNouvelle recherche Page d'accueil