Recherche avancéeRecherche tout champNouvelle recherche Page d'accueil  

   
Titre :
Compositeur(s) et-ou auteur(s) :
Interprète(s) :
Qualité(s) ou établissement d'exercice :
Année d'enregistrement :
Instruments :
Marque de fabrique, label :
Format :
   
Retour au tableau des résultats

461 résultats trouvés

Précédent 1 51 100 101 151 201 251 301 351 401 451 461 Suite droite

 
Titre :Instants psychologiques, monologue très grivois
Compositeur(s) et-ou auteur(s) :Nola, Georges de
Interprète(s) :Charlus [Defer, Louis-Napoléon]
Fichier audio :
Photo(s) :
PhotoPhoto
Support d'enregistrement :Disque
Format :27 cm aiguille (enregistrement acoustique)
Marque de fabrique, label :Odeon International talking machine Co.m.b.H.
Numéro de catalogue :36352
Numéro de matrice :xP2052
Date de l'enregistrement :1905
Instruments :monologue
État :Exc++
Vitesse (tours/minute) :72
Matériel employé au transfert :Numark TT500USB, pointe 2,2ET sur Shure M44G, Elberg MD12 : courbe flat, Cedar X, declick, decrackle, dehiss
Date du transfert :09-04-2022
Commentaires :Texte du contenu ci-dessous. Le fichier audio contient la copie de deux exemplaires séparés par un silence numérique de 2 secondes.
Texte du contenu :Instants psychologiques


Charlus sur cylindre Pathé 2050
--------------------------------------

Vous devez savoir, mesdames
Quand, sous nos baisers pleins d' flammes
Vos yeux regardent le ciel
C'est pas d' l'amour, c'est du miel
On appelle sa sœur, sa mère
Son cousin ou son p'tit frère
Et si c'est la première fois
On murmure à demi-voix :

{Parlé :}
Ah ! qu' c'est bon...
Ah ! p'tit cochon...
Tu m' fais mal, là, mon homme, t'es brutal
Oh ! mon Dieu...
C'est du feu
J' suis à toi, t'es-t-à moi
Hein, dis, mon p'tit homme, t'es-t-à moi, hein, donne-moi ta langue, ma crotte, mmm, bizz, bizz, holà, oh ! je meurs... oh ! tu m' touches le cœur... oh ! porte-moi dans la rue qu' tout l' monde voie mon bonheur, holà, oh, oh ! assez...

La femme mariée adultère
Qui fréquente une garçonnière
Prend un costume imposant
Et monte l'escalier viv'ment
Sous une voilette épaisse
Son charmant regard se baisse
Elle va, j'en suis convaincu
Faire son mari cocu

{Parlé :}
Mon Dieu, j'ai peur,
Oh ! tâte mon cœur
Ah ! j' t'aime bien
Mon gros chien
J' te sens là ! holà ! holà !
Ah ! serre-moi fort
Mon Hector, ah ! mon p'tit Hector, ma gueule en or, oh ! c'est bon ! oh ! tu m' paieras des bottines à talons, dis, oh ! oh ! oh ! assez...

La vieille, à son retour d'âge
Veut un petit jeune homme sage
Ayant l'air d'un collégien
Pour elle, ça remplace le chien
Quelquefois, c'est un artiste
Dont la poire de fumiste
Ranime ses cinquante-cinq ans
Par un tas de boniments

{Parlé :}
Mon bébé
Mon Gégé
C'est ta sœur ?
Mon cœur
Mon loulou
Mon p'tit chouchou
Ah ! Je viens, ah ! chien-chien
Ah ! tiens, tiens, ah ! mon p'tit homme, tu peux prendre tout l' mobilier, l'armoire à glace, la paillasse, le bois du lit, l' sommier, l' traversin, la pendule... ah ! tu m'y f'ras balancer, la pendule, dis, dis... ah ! ah ! ah !...
- Ah ben quoi, dis donc, la p'tite mère ! En v'là assez, tu vas m' bouffer !


---------------

Maurice Dumas, sur Odéon International talking machine Co.m.b.H 6178, texte dit
---------------------------------------------------------------------------------------

Vous devez savoir, mesdames
Quand, sous nos baisers pleins de flammes
Vos yeux regardent le ciel
C'est pas d' l'amour, c'est du miel
On appelle sa sœur, sa mère
Son cousin ou son beau-frère
Et si c'est la première fois
On murmure à demi-voix :

- Oh ! qu' c'est bon...
Oh ! p'tit cochon... oh ! Oh là là !
Oh ! tu m' fais mal
Oh ! Qu' t'es brutal
Oh ! bon Dieu...
Mais c'est du feu
Oh ! p'tit homme, donne-moi ta langue, oh ! oh ! comme elle est douce, humide et douce, ta langue, oh ! oh ! je meurs...
- Oh ! petite femme, où donc est ton bouton, oh ! le voilà, oh ! oh ! oh ! aaah !

La femme mariée adultère
Qui fréquente une garçonnière
Prend un costume imposant
Et monte l'escalier viv'ment
Sous une voilette épaisse
Son charmant regard se baisse
Elle va, j'en suis convaincu
Faire son mari cocu

- Ah ! chéri, ah ! J'ai peur
Tiens, tâte, mon cœur bat
Oh ! oh ! c' que tu fais bien
Oh ! mon gros chien
Oh ! oh ! va fort
Va, va, va, mon Hector, va !
Oh ! oh ! va, va, je vais vite pâmer, oh ! encore ! encore, dis, toujours, oh ! ah ! prends-moi toute, tiens, ah ! je suis à toi pour toujours... ô bonheur, ô ivresse ! oh ! aaah ! Ça va mieux !

---------------------

Charlus, sur cylindre de marque non identifiée
---------------------------------------------------------
Vous devez savoir, mesdames
Quand, sous nos baisers pleins d' flammes
Vos yeux regardent le ciel
C'est pas d' l'amour, c'est du miel
On appelle sa sœur, sa mère
Son cousin ou son p'tit frère
Et si c'est la première fois
On murmure à demi-voix :

{Parlé :}
Ah ! qu' c'est bon...
Ah ! p'tit cochon...
Holà ! ouh ! tu m' fais mal, mon homme, t'es brutal
Oh ! mon Dieu...
C'est du feu
Ah ! j' suis à toi, t'es-t-à moi, mon p'tit homme, t'es-t-à moi, donne-moi ta langue, ma crotte, ah ! bizz, bizz, oh ! comme elle est mouillée, ta langue !... holà ! je meurs, ah ! tu m' touches le cœur, mon Dieu ! porte-moi dans la rue qu' tout l' monde voie mon bonheur, de la place de la République au pont Alexandre III, la tour Eiffel, où tu voudras, encore plus loin, voilà, aaah ! assez...

La femme mariée adultère
Qui fréquente une garçonnière
Prend un costume imposant
Et monte l'escalier viv'ment
Sous une voilette épaisse
Son charmant regard se baisse
Elle va, j'en suis convaincu
Faire son mari cocu

{Parlé :}
Ah ! j'ai peur,
Tiens ! tâte mon cœur
Ah ! j' t'aime bien
Mon gros chien
J' te sens là ! holà ! holà !
Ah ! serre-moi fort
Mon Hector, ah ! mon p'tit Hector, ma gueule en or, c'est bon ! ah ! tu m' paieras des bottines à tata... à talons, dis, holà ! oh ! oh ! assez...

La vieille, à son retour d'âge
Veut un petit jeune homme sage
Ayant l'air d'un collégien
Pour elle, ça remplace le chien
Quelquefois, c'est un artiste
Dont la poire de fumiste
Ranime ses cinquante-cinq ans
Par un tas de boniments

{Parlé :}
Mon bébé
Mon Gégé
T'es-t-acteur ?
Ouh ! mon pauv' cœur
Mon loulou
Mon p'tit chouchou
Ah ! J' viens
Ah ! tiens, tiens, tiens
Ah ! Mon p'tit chienchien, tu peux prendre tout l' mobilier d' ta p'tite fefemme, l'armoire à glace, la paillasse, le traversin, la pendule... ah ! tu mettras ton p'tit balancier, dis, ah ! ah ! ah ! aah !...
- Ah ! xxxxx donc, la p'tite mère ! fais donc attention, tu vas t'étrangler...


Montrer l'autre transfert audio du même document, ou montrer la face associée

Permalien : http://www.phonobase.org/14618.html

  Recherche avancéeRecherche tout champNouvelle recherche Page d'accueil