Recherche avancéeRecherche tout champNouvelle recherche Page d'accueil  

   
Titre :
Compositeur(s) et-ou auteur(s) :
Interprète(s) :
Genre :
Année d'enregistrement :
Instruments :
Marque de fabrique, label :
Format :
   
Retour au tableau des résultats

6 résultats trouvés

Précédent 1 6

 
Titre :Les femmes
Compositeur(s) et-ou auteur(s) :Grenet Dancourt
Interprète(s) :Coquelin, Ernest
Genre :Monologue comique
Fichier audio :
Photo(s) :Photo
Support d'enregistrement :Disque
Format :17 cm aiguille (enregistrement acoustique)
Lieu d'enregistrement :Paris, France
Marque de fabrique, label :Zonophone international Company
Numéro de catalogue :11896
Date de l'enregistrement :1903-jan.-fev
Instruments :Déclamation, diction, monologue
État :faible
Vitesse (tours/minute) :76,1
Matériel employé au transfert :Garrard 401, SME 3012, pointe 2,8ET sur Stanton, Elberg MD12 : courbe flat, passe-bas 4,5kHz, Cedar X declick, decrackle, dehiss
Date du transfert :19-03-2011
Commentaires :Texte du contenu ci-dessous. Zonophone orange
Texte du contenu :Les femmes

Les femmes ont tous les défauts,
Elles sont perfides, coquettes,
Ne disant rien qui ne soit faux
Même celles qui sont muettes !
La meilleure enfin ne vaut pas,
Vous-même l'avouerez, mesdames,
Le pire de nous ici-bas !
N’importe, — c’est gentil les femmes !

Toutes fières de leurs appas,
De leurs grâces et de leurs charmes.
Même quand elles n'en ont pas,
On les voit toujours sous les armes,
N'ayant au monde qu’un souci !
Jeter le trouble dans nos âmes
Et nous tenir à leur merci !
N’importe, — c’est gentil les femmes !

Lorsque nous leur faisons la cour
Pour le bon motif ou... pour l'autre,
Elles jurent que leur amour
Durera non moins que le nôtre !
Mais hélas ! leur cœur est mouvant
Comme sont mouvantes les lames
Qu'au large soulève le vent !
N’importe, — c’est gentil les femmes !

Elles promettent ce qu'on veut :
Seront douces, tendres, soumises,
Obéiront au moindre vœu...
Enfin, des compagnes exquises !
Mais, bast ! au bout de quinze jours
Ce ne sont plus les mêmes gammes,
Et non plus les mêmes discours !
N’importe, — c’est gentil les femmes !

Dernier suprême serment
Jamais chez nous, dans nos affaires
Nous n' pouvions un seul moment
Voir le nez de nos belles-mères !
Après l'hymen, sous notre toit,
Bravant courroux, reproches, blâmes
Ces belles-mères nous font la loi !
N’importe, — c’est gentil les femmes !

De leurs travers à l'infini,
Je pourrais allonger la liste,
Mais jamais je n'aurais fini,
Inutile donc que j'insiste !
Je préfère ici m'arrêter,
Et, passant des épithalames,
Sur tous les tons vous répéter :
N’importe, — c’est gentil les femmes !


Aucun autre transfert audio du même document, aucune face associée

Permalien : http://www.phonobase.org/7229.html

  Recherche avancéeRecherche tout champNouvelle recherche Page d'accueil