Recherche avancéeRecherche tout champNouvelle recherche Page d'accueil  

   
Titre :
Compositeur(s) et-ou auteur(s) :
Interprète(s) :
Qualité(s) ou établissement d'exercice :
Année d'enregistrement :
Instruments :
Marque de fabrique, label :
Format :
   
Retour au document associé

 

Titre :L'amour qui rit
Compositeur(s) et-ou auteur(s) :Christiné, Henri
Interprète(s) :Lack, Paul
Qualité(s) ou établissement d'exercice :Eldorado
Fichier audio :
Photo(s) :Photo
Support d'enregistrement :Disque
Format :27 cm aiguille (enregistrement acoustique)
Lieu d'enregistrement :Paris, France
Marque de fabrique, label :Aérophone
Numéro de catalogue :912
Date de l'enregistrement :1910
Instruments :orchestre acc.
État :Exc++
Vitesse (tours/minute) :74,8
Matériel employé au transfert :Stanton 150, SME-Clément, pointe 2,7ET sur Shure M44G, Elberg MD12 : courbe flat, passe-bas 6,5kHz : Cedar X declick, decrackle, dehiss
Date du transfert :06-07-2017
Commentaires :Texte du contenu ci-dessous.
Texte du contenu :L'amour qui rit

Création : Fragson (1909) - reprises : Paul Lack (1910), Charlus (1910), Urban (1932), Alibert (1932)

Paroles, musique et édition : Henri Christiné, Paris (1910)


Paul Lack sur Zonophone :

J' l'avais rencontrée un jour du mois d' mai
Comme elle montait dans l' tramway
J'avais pu m'asseoir près d'elle par bonheur
Y avait plus qu' deux places d'intérieur
En tournant la tête un peu de côté
J' n'arrêtais pas d' l'admirer
Regrettant déjà que le parcours
Hélas, fût aussi court
J' pensais "Comment parler, d'ailleurs
Devant tant d' voyageurs ?"

{Refrain :}
Elle est rud'ment gentille
Vraiment, c'est une belle fille
Je frôlai mon pied contre le sien
Elle sourit d'un air mutin
Pour une première démarche
Ça va, ça va, ça marche
Je lui fis du g'nou avec amour
Et la belle souriait toujours !

En réfléchissant, je m' dis "Sapristi
Est-ce bien pour moi qu'elle sourit ?"
En face d'elle, je ne voyais qu'un gros monsieur
Qu'avait l'air plutôt d'un grincheux
Ce n'est sûrement pas à ce type-là
Qu'elle f'rait des sourires comme ça
Et je m' dis "Pour être rassuré
J' n'ai qu'à recommencer"
Pendant qu' près d'elle ma main s' glissait
Tout ému, je pensais :

{Refrain :}
"Elle est rud'ment gentille
Vraiment, c'est une belle fille"
Au moment où je lui pris la main
Je la vis rire soudain
Je m' dis "Puisqu'elle rigole
Ça va, ça va, ça colle"
Et pendant que j' la serrais plus fort
Je la vis sourire encor

Je pensais "Je dois avoir l'air idiot
Je f'rais mieux d' lui dire un mot
Quelque chose de galant et de spirituel"
Alors d'un air confidentiel,
En lui poussant l’ coude, je lui dis tout bas
"Il fait vraiment chaud, n'est-ce pas ?"
Elle baissa la tête, rougit soudain,
Mais ne répondit rien
Puis tout à coup, elle me sourit
Et tout joyeux je me dis

{Refrain :}
"Elle est rud'ment gentille,
Vraiment, c’est une belle fille !
Elle ne répond pas, c’est évident
Mais qui ne dit mot consent !
Puis après tout j' m'en fiche
Ça va, ça va, ça biche !
Et pour ce que j' veux lui proposer
Y a vraiment pas b'soin d' causer

Autour de sa taille je glissai mon bras
Elle ne résista pas
Et, quelques voyageurs étant descendus
Ma timidité disparut
Je lui dis tout bas "J' suis amoureux fou
Puis-je aller vous voir chez vous ?"
Elle se mit à rire aussitôt
Sans me répondre un mot
En la voyant rire aux éclats
J' lui d'mandai "Qu'est-ce qu'y a ?" [Charlus : J' lui dis "Mais qu'est-c' qu'il y a ?"]

{Refrain :}
Alors, d'une voix gentille
"Monsieur, m' dit la belle fille
Si je ris comme ça, c'est parce que j' vois
Mon mari en face de moi
D'puis une heure qu'il vous guette
J' pense en voyant sa tête
Quand nous arriverons à la station
Qué qu' vous prendrez comme marrons !"



Permalien : http://www.phonobase.org/11307.html

  Recherche avancéeRecherche tout champNouvelle recherche Page d'accueil