Recherche avancéeRecherche tout champNouvelle recherche Page d'accueil  

   
Titre :
Compositeur(s) et-ou auteur(s) :
Interprète(s) :
Qualité(s) ou établissement d'exercice :
Année d'enregistrement :
Instruments :
Marque de fabrique, label :
Format :
   
Retour au tableau des résultats

33 résultats trouvés

Précédent 1 33

 
Titre :La pampille
Compositeur(s) et-ou auteur(s) :Daniderff, Léo ; Bosc, Auguste ; Gibert, Émile ; Ronn, Émile
Interprète(s) :Charlus [Defer, Louis-Napoléon]
Fichier audio :
Photo(s) :Photo
Support d'enregistrement :Disque
Format :29 cm saphir etched (enregistrement acoustique)
Lieu d'enregistrement :Paris, France
Marque de fabrique, label :Pathé
Numéro de double-face :2674
Numéro de catalogue :1317
Numéro de matrice :93196-RA
Inscriptions complémentaires :21-11-13
Date de l'enregistrement :1913
Instruments :chant homme, orchestre acc.
État :Exc++
Vitesse (tours/minute) :91
Matériel employé au transfert :Numark TT500USB, pointe 1,7ET sur Shure M44G, Elberg MD12 : courbe flat, Cedar X, declick, decrackle, dehiss
Date du transfert :22-03-2022
Commentaires :Texte du contenu ci-dessous. Danse imaginaire au Brésil, "La pampille, c'est comme ça qu'à Bahia on la danse à petits pas"
Texte du contenu :La pampille

Création : Gabrielle Lange (1912 à l'Eldorado) - reprises : Janette Denarber, Dearly-Nett, Gibert, Marius Reybas, Charlus (1913)

Paroles : Émile Gibert, Ronn - Musique : Léo Daniderff, Auguste Bosc - Éditeur : Daniderff, Paris (1912)


Dans le pays brésilien
Un Français dans un bal très mondain
Vit une belle fille aux grands yeux
Et de suite il en fut amoureux
Très poliment il lui dit :
Quelle est donc cette danse du pays ?
D’un air langoureux
Elle répond : Monsieur
Ce joli petit jeu…

{Refrain :}
C’est la Pampille !
C’est comme ça
Qu’à Bahia
On la danse à petits pas !
On se tortille
Douc'ment, comme un serpent boa !
Dans les familles
Les parents
Les enfants
La dansent éperdument
Tout le monde gambille
Et c’est très épatant !
R’gardez donc ça
C’que ça s’pose là
On fait les fous
C’est drôle comme tout

Puis quand le bal fut fini
Gentiment il l’invita chez lui
Ah ! venez donc, mon bébé
M'allumer mon électricité
Une fois là-haut il lui fit
Des caresses, des chatouilles, des chichis
Comme elle lui disait :
Ah ! qu’est-ce que tu m’fais ?
Le jeune homme répondait :

{au Refrain}

Mais le Français très épris
L’épousa, la ram'nant à Paris
À l’Élysée solennel
Il l’emme'na dans un bal officiel
Le président sans façon
Voltigeait comme un p’tit Pampillon
Et les députés
Se mirent à danser
Comme monsieur Poincaré

{au Refrain}


Montrer l'autre transfert audio du même document, ou montrer la face associée

Permalien : http://www.phonobase.org/14216.html

  Recherche avancéeRecherche tout champNouvelle recherche Page d'accueil