Recherche avancéeRecherche tout champNouvelle recherche Page d'accueil  

   
Titre :
Compositeur(s) et-ou auteur(s) :
Interprète(s) :
Qualité(s) ou établissement d'exercice :
Année d'enregistrement :
Instruments :
Marque de fabrique, label :
Format :
   
Retour au tableau des résultats

32 résultats trouvés

Précédent 1 31 32 Suite droite

 
Titre :Un quadrille populaire
Compositeur(s) et-ou auteur(s) :Codini, Pietro ; Amelet
Interprète(s) :Charlus [Defer, Louis-Napoléon]
Fichier audio :
Photo(s) :Photo
Support d'enregistrement :Disque
Format :29 cm saphir etched (enregistrement acoustique)
Lieu d'enregistrement :Paris, France
Marque de fabrique, label :Pathé
Numéro de double-face :2771
Numéro de catalogue :994
Numéro de matrice :89640-RA
Instruments :chant homme, orchestre acc.
État :Exc++
Vitesse (tours/minute) :89
Matériel employé au transfert :Numark TT500USB, pointe 1,7ET sur Shure M44G, Elberg MD12 : courbe flat, Cedar X, declick, decrackle, dehiss
Date du transfert :29-03-2022
Commentaires :Texte du contenu ci-dessous.
Texte du contenu :Un quadrille populaire

Paroles : Amelet - Musique : Pietro Codini - Éditeur : Amelet


Le soir de la fête nationale
On dansait sur la place Pigalle
Je n'ai pas voulu me mettre au lit
Sans réchauffer mes abattis

Ayant r'marqué sur un banc une jolie p'tite ingénue au nez retroussé, je lui dis :

Mad'moiselle, souffrez que je prenne
Votre petite main dans la mienne
Tralalalala lalala...
Pour suer un quadrille avec vous
Ça vaut dix mille balles comme un sou
Tralalalala lalala...

La musique est vraiment prenante
Ne trouvez-vous pas, ma charmante ?
- Oh si, monsieur, y a pas d'erreur
On dirait une pompe à vapeur

Moi, j' dis : Y a pas d' danger d' s'étaler, c'est du pavé, du vrai pavé, du bon pavé d' la République.

Assez du tango, d' la likette
Du boston et d' la chaloupette
Tralalalala lalala...
Un p'tit avant-deux bien tassé
C'est tout c' qu'il y a d' bien balancé
Tralalalala lalala...

C'est délicieux quand on s' retourne
Et que l'un contre l'autre on tourne
- Oui, monsieur, on est fondu
Pas un centimètre de perdu

- Mad'moiselle, vous avez un œil malicieux
- J'en ai deux, monsieur
- Oh ! je vois bien, ils sont pas dans votre poche
- Ça m' s'rait difficile, j'en ai pas, d' poche
- Vous n'en avez pas ? faites voir
- Ah ! bas les pattes ou j' mords

Allez-y, levez la gambette
Je veux en prendre pour ma galette
Tralalalala lalala...
Après ça, ma gosse, nous irons
Tous les deux faire une collation
Tralalalala lalala...

Monsieur, taisez-vous, j' vous en prie
J'aime pas qu'on dise des cochonn'ries
Si vous voulez m' collationner
Commencez donc par m'épouser

- Vous épouser ? rien qu' ça ? d'abord, moi, ma p'tite, je n' me marierai jamais
- Pourquoi ?
- Parce que ça m' f'rait d' la peine
- Pourquoi qu' ça vous f'rait d' la peine ?
- Parce que j' s'rais jaloux
- Pourquoi qu' vous seriez jaloux ?
- Parce que j' s'rais cocu
- Pourquoi qu' vous seriez cocu ?
- Parce que j' l'aurais mérité
- Pourquoi qu' vous l'auriez mérité ?
- Mais parce que j' m' s'rais marié, voyons !
- Ah ! vous m' faites marcher
- Mais non, j' vous fais danser

Attaquons la dernière figure
Attention aux éclaboussures
Ah là ! balancez-vous là !
Ah sapristi ! que l' ciel est noir !
Dépêchons-nous, il va pleuvoir
Allez là, aïe, ...

Dans votre petit nez en trompette
Il tombe des gouttes, ma mignonnette
Et, ma foi, comme j'ai qu'un p'tit pépin
J' vous dis au r'voir, à l'an prochain !


Montrer l'autre transfert audio du même document, ou montrer la face associée

Permalien : http://www.phonobase.org/14448.html

  Recherche avancéeRecherche tout champNouvelle recherche Page d'accueil