Recherche avancéeRecherche tout champNouvelle recherche Page d'accueil  

   
Titre :
Compositeur(s) et-ou auteur(s) :
Interprète(s) :
Genre :
Année d'enregistrement :
Instruments :
Marque de fabrique, label :
Format :
   
Retour au tableau des résultats

439 résultats trouvés

Précédent 1 51 101 151 201 251 301 351 401 439 Suite droite

 
Titre :Le frotteur de la colonelle
Compositeur(s) et-ou auteur(s) :Delormel, Lucien ; Rimbault, Eugène ; Poncin, Eugène
Interprète(s) :Polin [Pierre Paul Marsalès]
Genre :Café-concert : comique troupier
Fichier audio :
Support d'enregistrement :Cylindre
Format :Standard (enregistrement acoustique)
Lieu d'enregistrement :Paris, France
Marque de fabrique, label :Pathé
Numéro de catalogue :3793
Numéro de matrice :17051
Instruments :piano acc.
Couleur de la pâte :noir moulé
État :Exc+, quelques taches
Vitesse (tours/minute) :160
Matériel employé au transfert :Archéophone, pointe 2 minutes sur Stanton, Cedar X declick, decrackle
Date du transfert :31-12-2009
Commentaires :Texte du contenu ci-dessous.
Texte du contenu :Le frotteur de la colonelle

Création : Polin (1895 à la Scala)


Je suis l’ frotteur de la colonelle
Je rencontre l’autre jour sa bonne chez elle
Qui me dit : V’nez-vous pour moi, mon garçon ?
J’ lui réponds : Non, non, non

Ah ! j’ croyais, qu’elle m’ dit parce qu’y a mon frère
Qui dans votre même corps se trouve militaire
Vous l’ connaissez p’t-être, il s’appelle Rouffion
J’ lui réponds : Non, non, non

Ah ! y a pas d’ bon Dieu, vous devez l’ connaître
Et pour lui j’ voudrais vous donner une lettre
Est-ce que vous r’fus’rez d’ faire la commission ?
J’ lui réponds : Non, non, non

Alors elle me fait monter au sixième
Tout à coup, voilà qu’elle me dit : J’ vous aime
J’ai vu qu’ vous deviez être folichon
J’ lui réponds : Non, non, non

Dessus mes genoux v’là qu’elle vient s’assire
Et en m’ caressant elle se met à m’ dire :
Tu d’vrais entamer la conversation
J’ lui réponds : Non, non, non

Comme la p’tite bobonne s’était dégrafée
Elle me dit : La place est bien fortifiée
Jette donc un regard en haut des bastions [variante Pathé : Jette donc un coup d’œil en haut des bastions]
J’ lui réponds : Non, non, non

Ah ! vrai, qu’elle s’écrie : T’es rien d’ la campagne
Si tu f’sais la guerre en pays d’ montagne
Tu saurais pas faire l’attaque des mamelons
J’ lui réponds : Non, non, non

Enfin j’ m’enhardis et puis je l’embrasse
Un instant après elle m’ dit avec grâce :
Ça t’ennuierait-y si nous r’commencions ?
J’ lui réponds : Non, non, non

Mais v’là qu’ tout à coup à la porte on frappe
Elle me dit : C’est sûr l’ colonel qui tape
Veux-tu qu’ j’aille ouvrir, mon p’tit Laridon ?
J’ lui réponds : Non, non, non

Comme je n’ bougeais pas d’auprès d’ la d’moiselle
L’ colonel s’écrie en frappant d’ plus belle :
Est-ce qu’y a quelqu’un, sacré nom de nom ?
J’ lui réponds : Non, non, non

Bref, il rentre et m’ dit : C’est toi, Laridelle
J’ t’avais dit d’ frotter chez la colonelle
Et j’ parie qu’ tu viens de frotter ici
J’ lui réponds : Oui, oui, oui


Aucun autre transfert audio du même document, aucune face associée

Permalien : http://www.phonobase.org/4671.html

  Recherche avancéeRecherche tout champNouvelle recherche Page d'accueil