Recherche avancéeRecherche tout champNouvelle recherche Page d'accueil  

   
Titre :
Compositeur(s) et-ou auteur(s) :
Interprète(s) :
Qualité(s) ou établissement d'exercice :
Année d'enregistrement :
Instruments :
Marque de fabrique, label :
Format :
   
Retour au document associé

 

Titre :Rallumez Pataud !
Compositeur(s) et-ou auteur(s) :Scotto, Vincent
Interprète(s) :Mansuelle, Eugène
Fichier audio :Cliquez pour écouter
Photo(s) :Photo
Support d'enregistrement :Disque
Format :35 cm saphir etched (enregistrement acoustique)
Lieu d'enregistrement :Paris, France
Marque de fabrique, label :Pathé
Numéro de catalogue :2376
Numéro de matrice :88729RA
Date de l'enregistrement :1908
Instruments :orchestre acc.
État :Exc+
Vitesse (tours/minute) :95
Matériel employé au transfert :Garrard 401, SME 3012, pointe 2,3ET sur Stanton, Elberg MD12 : courbe Westrex passe-bas 4kHz, Cedar X declick, decrackle, dehiss
Date du transfert :22-10-2011
Commentaires :Date sur le disque : 1912—12—4. Mention 'ce disque ne peut être vendu'. Cette chanson fait référence à une importante coupure d'électricité qui toucha Paris en 1908. Émile Pataud (1869-1935) était secrétaire du syndicat des ouvriers des industries électriques. Mélodie reprise dans 'Enlevez votr' chapeau'.
Texte du contenu :Émile Pataud (1869-1935) était secrétaire du syndicat des ouvriers des industries électriques.

Dans les Propos d'un Normand de 1909 (4e volume de l'édition intégrale), on trouve, à l'Index des noms, 7 fois Descartes, 8 fois Socrate, et 9 fois Pataud. Ce Pataud, inconnu des philosophes, Alain l'appelle ordinairement le « citoyen Pataud ». Et s'il l'invoque, au cours de cette année 1909, plus souvent que Socrate ou Descartes, c'est parce qu'il est l'occasion, pour le philosophe, de conduire une véritable réflexion politique. Car il ne s'agit pas, chez Alain, d'examiner et de comparer les différentes théories de l'État et du pouvoir, mais de réfléchir sur les problèmes réels qui se posent aux citoyens ou que les citoyens se posent...

Or, Émile Pataud, qui était secrétaire du syndicat des ouvriers des industries électriques, attira souvent l'attention sur de réels problèmes, au cours des années 1907,1908 et 1909. Le 7 mars 1907, en effet, les ouvriers électriciens de Paris s'étaient mis en grève et avaient plongé dans l'obscurité les quartiers de la capitale déjà électrifiés ; le président du Conseil, Clemenceau, avait dû menacer de les faire remplacer par des soldats du Génie. Un an plus tard, le 6 août 1908, Pataud avait déclenché une grève inopinée et les Parisiens avaient été privés de lumière pendant deux heures ; un artiste lyrique nommé Mansuelle fut ainsi dans l'impossibilité de se produire sur scène et il porta plainte contre Pataud, qui fut condamné à lui payer 8 francs de dommages et intérêts. L'année suivante, en mars 1909, Pataud, qui réclamait une augmentation de salaire pour les ouvriers électriciens, fut encore poursuivi pour avoir fait couper la lumière à l'hôtel Continental juste avant un grand banquet. Mais le 29 novembre de la même année, il fit aboutir ses revendications en menaçant de déclencher une grève immédiate au moment où le roi du Portugal, en visite en France, arrivait à l'Opéra. On le voit, le citoyen Pataud n'était pas un acteur négligeable sur la scène politique et ses activités posaient, en ce début du XXe siècle, des questions qui se posent encore au début du XXIe.

Extrait de : Georges Pascal – Alain et le citoyen-philosophe
Etude publiée dans le Bulletin de l'Association des amis d'Alain, n°85, juillet 1998, pp. 65-81
Texte complet sur : http://alinalia.free.fr/EPasc2.htm ou sur http://alinalia.free.fr/spip.php?article107 (consulté en 2012)

Voir aussi :
Emile Pataud ; Emile Pouget ; Pierre Kropotkine - Comment nous ferons la Révolution
Paris : Librairie illustrée Jules Tallandier - [1909]
Paris : Ed. de la "Guerre sociale" - 1911


Permalien : http://www.phonobase.org/7817.html

  Recherche avancéeRecherche tout champNouvelle recherche Page d'accueil