Recherche avancéeRecherche tout champNouvelle recherche Page d'accueil  

   
Titre :
Compositeur(s) et-ou auteur(s) :
Interprète(s) :
Qualité(s) ou établissement d'exercice :
Année d'enregistrement :
Instruments :
Marque de fabrique, label :
Format :
   
Retour au document associé

 

Titre :Votre baiser d'adieu, chanson-valse
Compositeur(s) et-ou auteur(s) :Soler, Raoul ; Chapelle, Pierre ; Plébus
Interprète(s) :Chevalier, Suzanne
Qualité(s) ou établissement d'exercice :Folies-Bergère
Fichier audio :
Photo(s) :
PhotoPhoto
Support d'enregistrement :Disque
Format :25 cm aiguille (enregistrement acoustique)
Lieu d'enregistrement :Paris, France
Marque de fabrique, label :Zonophone international Company
Numéro de catalogue :x83262
Numéro de matrice :5897h
Date de l'enregistrement :1908
Vitesse (tours/minute) :78
Matériel employé au transfert :Garrard 401, SME 3012, pointe 2,8ET sur Stanton, Elberg MD12 : courbe flat, passe-bas, Cedar X declick, decrackle, dehiss
Date du transfert :11-06-2010
Commentaires :Texte du contenu ci-dessous.
Texte du contenu :Votre baiser d"adieu

Création : Suzanne Chevalier (1908 à la Gaîté-Rochechouart) - reprises : Amica, André Sigdal, Borellya, Diéna, Fleur d'Avril, Mme de Chantloup, Marcelly, Resca, Tassaert

Paroles : Pierre Chapelle, Plébus - Musique : Raoul Soler - Éditeur : E. Gaudet (1908)


{Refrain :}
Le baiser d’amour que certain soir
Vous m’avez donné tremblant d’espoir
Ce baiser d’ivresse
De pure tendresse
Aussitôt reçu [Marcelly : Quand je l’ai reçu]
Moi, je vous l’ai rendu
Ce baiser d’amour, de volupté
Ma chair tout entière en a gardé
La saveur exquise
Qui parfois me grise
Pareille aux doux parfums qui flottent dans la brise !

Un jour pourtant
Vous m’avez dit en partant :
Tout est brisé
C’est le dernier baiser
Le cœur serré
Sans même avoir murmuré
Je suis parti(e) et sur le chemin j’ai pleuré

{Refrain :}
Le baiser d’adieu que certain soir [Marcelly : Le dernier baiser que certain soir]
Vous m’avez donné comme un devoir
Mon cœur en résume
Toute l’amertume
Dans un souvenir
Que rien ne peut pâlir
Ce dernier baiser, je le revois
Il me hante encor comme autrefois
Mais j’en connais d’autres
Meilleurs que les vôtres
Et je vais les chercher
Pour oublier les nôtres



Permalien : http://www.phonobase.org/6027.html

  Recherche avancéeRecherche tout champNouvelle recherche Page d'accueil