Recherche tout champRecherche avancéeNouvelle recherche Page d'accueil  

Tout champ :
   
Retour au document associé

 

Titre :L'asperge et les deux oranges (historiette grivoise)
Compositeur(s) et-ou auteur(s) :Gerny, Ernest
Interprète(s) :Charlus [Defer, Louis-Napoléon]
Fichier audio :
Photo(s) :Photo
Support d'enregistrement :Disque
Format :19 cm aiguille (enregistrement acoustique)
Lieu d'enregistrement :Paris, France
Marque de fabrique, label :Odeon International talking machine Co.m.b.H.
Numéro de catalogue :6397
Numéro de matrice :P1966
Date de l'enregistrement :1905
État :Exc++
Vitesse (tours/minute) :70,4
Matériel employé au transfert :Garrard 401, SME 3012, pointe 1,5ET sur Stanton, Elberg MD12 : courbe flat, passe-bas 5kHz, Cedar X declick, decrackle, dehiss
Date du transfert :16-01-2014
Commentaires :Texte du contenu ci-dessous.
Texte du contenu :L'asperge et les deux oranges

Général'ment, quand on cause avec des sourds, il y a des méprises souvent amusantes. On connaît l'histoire de ce pion sourd comme un pot auquel un élève facétieux dit en faisant claquer ses doigts : M'sieur, voulez-vous m' permettre d'aller pousser l' lit d' votr' femme ? Le pion répond : Attendez, y a déjà un, y a déjà quelqu'un.
Le même pion se trouvant dans un dîner et essayant d' manger une soupe brûlante, son voisin lui dit par politesse : Et votre femme, comment va-t-elle ? - Je vous r'mercie, elle est trop chaude, répond-il.
Voici encore une aventure absolument véridique qui s'est passée dans un grand dîner du faubourg Saint-Germain : Près d'un vieux diplomate se trouvait une dame d'une quarantaine d'années mais bien conservée, le teint coloré, les yeux brillants, les cheveux et les sourcils d'un noir de jais, en un mot le type de la femme qui… de la femme que… enfin, vous comprenez. Cette dame était atteinte d'une surdité complète. Le diplomate, par politesse, causait avec elle. En lui parlant d' son jardin, il lui dit en lui montrant deux grosses oranges : Madame, vous m' croirez si vous voulez, dans mon jardin j'ai des prunes qui sont aussi grosses que ça. - Si grosses que ça ? dit la dame viv'ment intéressée. - Parfait'ment ! tenez, lui dit-il en lui désignant un énorme concombre qui pouvait avoir vingt-huit centimètres de long sur cinq de diamètre, dans mon jardin, eh bien, j'ai des asperges grosses comme ça. - Ah ! ah ! vraiment ? aussi grosses que ça ? dit la dame sourde qui n'avait rien entendu puis elle ajoute en minaudant : Ah ! ah ! je vous en supplie, monsieur, présentez-moi donc ce jeune homme.

Ah ! ah ! ah ! elle est bonne, celle-là !


--------------
note : doutes sur "pousser l' lit"




Permalien : http://www.phonobase.org/9708.html

  Recherche tout champRecherche avancéeNouvelle recherche Page d'accueil